Se connecter S’abonner

28 000 emplois détruits au dernier trimestre 2020

Si un rebond économique a eu lieu cet été, 28 000 emplois ont été détruits au dernier trimestre de l’année passée.

emploi
Crédit: iStock.

Les emplois souffrent en 2020. L’année a vu la destruction de 320.200 emplois dans le secteur privé en France, soit une baisse de 1,6 %, selon l’estimation définitive publiée mardi 9 mars par l’Insee. Un recul modéré de 0,1% a été observé au dernier trimestre. Si un net rebond a été observé à l’été (+1,7%, soit 333 900 créations nettes au 3e trimestre), cela reste insuffisant pour effacer la forte baisse du premier semestre. Néanmoins, ce quatrième trimestre a été meilleur qu’attendu.

Et le confinement n’y est pas pour rien. Le premier trimestre 2020 avait vu la destruction d’un demi-million d’emplois dans le secteur privé, soit une baisse de 2,5% provoquée par un effondrement de 40% de l’intérim, comme le rapporte l’Insee. Si ce chiffre est conséquent, et représente 320 000 emplois salariés perdus de trop, c’est trois fois moins que ce qui était anticipé, a commenté le ministre de l’Économie Bruno Le Maire sur le plateau des Quatre Vérités mardi sur France 2. On annonçait en effet 11% de récession, et on observe un peu plus de 8%. À l’inverse du secteur privé, l’emploi augmente de nouveau dans la fonction publique sur le trimestre (+0,1%) et sur un an (+0,6%, 36.200 emplois).