Se connecter S’abonner

Covid-19 : une prime Macron pourrait être versée aux travailleurs de la «deuxième ligne»

Le Premier ministre, Jean Castex, pourrait annoncer une prime Macron pour les travailleurs dits de la « deuxième ligne », lors du sommet social qui aura lieu à Matignon lundi prochain.

Prime Macron
Crédit: iStock.

Caissières, aides à domicile, livreurs… Ils sont ces salariés dits de la « deuxième ligne » qui ont continué à travailler pendant les deux confinements. Et selon Les Echos, Jean Castex pourrait annoncer un geste en leur faveur alors qu’il reçoit lundi prochain, l’ensemble des partenaires sociaux à l’occasion d’une nouvelle conférence sociale. « Jean Castex va demander aux branches professionnelles concernées de définir par accord les conditions de versement d’une prime sans charges qui pourrait être versée à certains salariés », confie une source au quotidien.

Les contours précis de cette aide à court terme ne sont pas encore totalement définis. Mais des arbitrages devraient se dérouler dans le week-end. Inspiré du modèle de la prime Macron, ce geste financier pourrait être exonéré de charges et d’impôts. 

Améliorer la rémunération

Pour rappel, la prime Macron avait été annoncé dans la foulée du mouvement des Gilet jaunes fin 2018. Elle consistait en un versement à destination des personnes gagnant moins de trois fois le smic. Le montant, laissé à la discrétion de l’employeur était plafonné à 1.000 euros. En 2019, 4,8 millions de salariés en ont bénéficié pour un montant moyen de 400 euros. En 2020, c’est plus de 5 millions de travailleurs qui étaient concernés par cette prime pour un montant moyen de 458 euros.

La ministre du Travail, Elisabeth Borne, souhaite améliorer les conditions de travail des salariés de la « deuxième ligne ». Les conclusions d’un rapport, permettant d’identifier les secteurs concernés, doivent être rendues, ce vendredi aux partenaires sociaux. L’objectif à long terme ? Améliorer la rémunération ou encore la formation de ces travailleurs.