Se connecter S’abonner

Poitiers : des habitants victimes d’une arnaque au compteur électrique

Ces dernières semaines, de nombreux habitants du quartier de Beaulieu à Poitiers ont été victimes d’une arnaque au compteur électrique.

Linky
Crédit : GILE MICHEL/SIPA

Plusieurs résidents de la préfecture de la Vienne appellent à la vigilance. En effet, des locataires du quartier de Beaulieu ont été victimes d’une escroquerie. L’arnaque en question a ciblé leurs contrats d’électricité ont été remplacés par d’autres, par des faux commerciaux, sans qu’ils aient été prévenus. « J’ai reçu un courrier du 21 février d’EDF auquel je suis abonnée depuis des décennies et qui m’annonce avoir bien reçu ma demande de changement de fournisseur d’énergie. Ils ont procédé à la résiliation de mon contrat. J’ai passé un temps fou au téléphone avec EDF, je vais avoir une facture de téléphone monstrueuse », raconte une particulière à La Nouvelle République

Frais de résiliation, souscription au nouveau contrat…Les frais se multiplient pour l’habitante dont le préjudice s’élève pour l’instant à presque 100 euros. 

Une arnaque bien ficelée

Malgré un système de verrouillage, les compteurs électriques Linky de la résidence poitevine sont facilement accessibles. Les faux commerciaux se servent de ces compteurs intelligent pour obtenir le numéro d’immatriculation du client. Avec ces données, ils lancent ensuite une procédure de résiliation frauduleuse et les abonnent à un autre fournisseur. Dans les cas rapportés par La Nouvelle République, les victimes se retrouvent abonnées à Ohm Energie, qui se présente comme un « fournisseur d’électricité moins chère et écologique ». Depuis l’automne dernier, des locataires de la résidence assurent avoir vu passer des commerciaux se disant envoyés par ce prestataire. 

L’une des victimes explique avoir été débitée de 26 euros, une somme qui correspond à sa consommation avec le nouveau fournisseur. Pourtant, elle affirme n’avoir jamais transmis ses coordonnées bancaires. Elle a depuis été partiellement remboursée. « Comment se fait-il que l’on puisse résilier mon contrat comme ça, sans que l’on ne me demande rien ?», s’interroge une résidente dans le quotidien régional. Contactée par le journal, l’entreprise Ohm Energie n’a pas souhaité réagir.