Se connecter S’abonner

Consommation : lancement de RappelConso, le site qui liste les produits dangereux

Un nouveau site internet est en ligne jeudi 1er avril pour la diffusion de rappels de produits dangereux ou défectueux.

Crédit : iStock.

Le gouvernement annonce le 1er avril la mise en ligne de RappelConso, un site officiel qui recense les alertes de produits dangereux ou défectueux. Des quenelles de volaille qui pourraient contenir des résidus de produits chimiques, des particules métalliques éventuellement présentes dans du jambon Serrano, ou encore un autocuiseur qui n’a pas été certifié par un organisme compétent. Les signalements sont effectués par les entreprises, qui sont désormais obligées de déclarer leur avis de rappel sur la plateforme. Ce site complète l’offre proposée par SignalConso, qui permet au consommateur de signaler des anomalies lors d’un acte de consommation, et au professionnel de trouver une solution.

RappelConso voit le jour après une série de « dysfonctionnements observés dans la gestion du rappel des laits contaminés à la salmonelle en 2018 », précise le communiqué du gouvernement. Il fait référence au scandale Lactalis, alors que des produits contaminés n’avaient pas été retirés assez tôt, notamment des poudres de lait maternel. RappelConso permet de centraliser tous les rappels de produits, jusqu’ici disséminés entre différents sites internet ou alors affichés en magasin. Chaque produit a sa photo, la marque est renseignée, ainsi que le numéro de lot, le distributeur et la zone géographique concernés. De plus, le risque encouru est mentionné ainsi que la démarche à suivre en cas de détention du produit concerné.

Plus de 1.000 rappels l’an dernier

Les rappels alimentaires concernent des contaminations microbiologiques, la non-déclaration d’un allergène, de petits éléments détachables susceptibles d’être ingérés par les enfants ou encore la présence d’une substance chimique interdite, précise la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) au Parisien. L’an dernier, 1.126 rappels ont été lancés par l’institution, beaucoup plus que les années précédentes.