Se connecter S’abonner

Paiement sans contact : Les Français boudent le smartphone

Même si le paiement sans contact s’est démocratisé avec la crise sanitaire, les Français sont encore réticents à utiliser leur smartphone.

smartphone

Depuis le début de la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19, le nombre de paiements sans contact a bondi. Mais entre l’utilisation de leur carte bancaire et celle de leur smartphone le cœur des Français ne balance pas. Selon une étude du site Statista, seul près d’un Français interrogé sur dix déclare avoir régler ses achats à l’aide de son smartphone en 2020. Il s’agit d’un des taux d’adoption les plus faibles en Europe. Seule la Suisse en affiche un moins bon (6%). Si l’Allemagne n’a rien à envier à la France, dans des pays comme la Pologne, la Suède, l’Espagne ou encore les Pays-Bas cette part oscillait entre 20% et 31% l’année dernière.

Si les technologies ou types de paiement mobile sont multiples, les utilisateurs français ont majoritairement adopté Apple Pay, Google Pay et Paylib. Un peu à la traîne, ils sont cependant de plus en plus nombreux à utiliser leur téléphone pour payer leurs achats. En effet, en 2019, moins de 1% des transactions NFC étaient réalisées depuis un smartphone, selon les chiffres de la Banque de France.

47% des paiements par carte réalisés sans contact… mais pas forcément avec un smartphone

Le paiement sans contact par carte a, quant à lui, représenté 47% des paiements par carte réalisés en 2020. Simple et rapide, il a davantage été utilisé par les Français dès le début de la crise sanitaire. Et son développement a été facilité par une élévation de son plafond. En mai dernier, il est passé de 20 euros à 50 euros. Une évolution directement liée à l’épidémie, afin de renforcer « la sécurité sanitaire dans le commerce de détail » et de « faciliter une reprise rapide de l’activité dans ce secteur », expliquait Bercy, dès le mois d’avril 2020.