Se connecter S’abonner

Covid-19 : l’aide de 500 euros pour aider les TPE à se numériser est prolongée

Le ministère de l’Economie a annoncé, ce lundi 12 avril, la prolongation et l’élargissement à toutes les très petites entreprises (TPE) de la subvention de 500 euros pour couvrir les dépenses liées à la numérisation.

impôts
iStock

Cette aide de 500 euros avait été annoncée fin janvier et était à la base réservée aux TPE fermées administrativement lors du deuxième confinement ainsi qu’aux hôtels. L’objectif de ce chèque ? Aider les sociétés désireuses de se numériser. Mais face à la situation sanitaire actuelle, Bercy a décidé de prolonger la période d’éligibilité des factures jusqu’au 30 juin, « pour permettre à un maximum d’entreprises de bénéficier du dispositif ». De plus, « cette aide est étendue à toutes les entreprises de moins de 11 salariés, tous secteurs d’activités confondus », précise le ministère de l’Économie dans un communiqué.

Ainsi, tous les chefs d’entreprises de moins de 11 salariés sont concernés par cette subvention, y compris les auto-entrepreneurs, à partir du moment où cela correspond à leur activité principale. 

Comment en bénéficier ?  

Une démarche est cependant à suivre afin d’en bénéficier. Il est nécessaire que les entreprises justifient à l’aide d’une ou plusieurs factures, d’avoir « engagé des dépenses de numérisation à hauteur de 450 euros minimum et ce, entre le 30 octobre 2020 et le 30 juin 2021 », souligne Bercy.  

Opérations de vente ou de promotion en ligne, création d’un site marchand, solution de paiement, acquisition de logiciels de caisse…Toutes ces dépenses sont éligibles et les sociétés pourront donc se les faire rembourser. Pour avoir le détail complet, il faut se rendre sur cheque.francenum.gouv.fr. C’est aussi sur ce site qu’il faut saisir sa demande. D’après le ministère, 27.000 entreprises ont déjà eu recours à cette aide.