Se connecter S’abonner

La prime à la conversion fonctionne aussi pour les vélos électriques

La prime à la conversion ne sera plus seulement réservée aux voitures. L’Assemblée nationale a voté, vendredi 9 avril, l’élargissement de cette aide aux vélos électriques.

Fraudes
Crédit: iStock.

Il ne sera plus nécessaire d’échanger une voiture contre une autre. Dans la nuit du vendredi 9 au samedi 10 avril, les députés ont voté, avec le soutien du gouvernement, l’élargissement de la prime à la conversion aux vélos à assistance électrique (VAE). Ainsi, en échange de votre véhicule polluant, vous pourrez obtenir une aide non pas pour réinvestir dans une voiture, mais dans un vélo. 

L’amendement prévoit aussi un « bonus vélo » pour « l’acquisition de vélos cargos plus onéreux, mais qui permettent des usages beaucoup plus variés ». Mais alors quel sera le montant de cette aide ? « Tout reste à écrire », explique Pierre Serne, président du Club des villes et territoires cyclables et conseiller régional écologiste d’Ile-de-France, dans Le Parisien. Selon lui, « l’idéal serait au moins d’avoir une prime qui couvre 40 à 50% du prix d’un vélo à assistance électrique ». C’est-à-dire que le montant de l’aide pourrait aller jusqu’à 1.000 euros. « Et pourquoi pas une prime qui permette de financer plusieurs vélos dans un foyer qui se débarrasse de leurs vieux véhicules, ce serait logique », ajoute l’élu.

Un vélo électrique vendu en moyenne 2.079 euros

En 2020, le marché français du vélo a augmenté de 25% sur un an, à cause notamment de la crise du coronavirus et des mesures gouvernementales, souligne l’Union Sport & Cycle.

Le nombre de vélos vendus est certes resté stable avec 2,6 millions d’exemplaires, en revanche le chiffre d’affaires a dépassé les trois milliards d’euros. La raison ? L’augmentation des ventes des vélos électriques, vendus en moyenne, 2.079 euros.