Se connecter S’abonner

Crise sanitaire : le e-commerce ancré dans les habitudes des Français

Le coronavirus a modifié le quotidien des Français mais aussi leurs habitudes de consommation. Face à la fermeture des commerces, ils sont nombreux à s’être convertis au e-commerce.

taxe
Crédit: iStock.

Au premier trimestre 2021, le trafic sur les sites d’achats en ligne a augmenté de 4,7%, selon Contentsquare, spécialisé dans le marketing digital. La société a passé au crible les données de plus de 900 sites internets dans 9 pays, rapporte BFM Business. Avec un taux de conversion, qui correspond au passage à l’achat, en hausse de près de 25% entre mars 2020 et mars 2021, les Français ont adopté le e-commerce. 

Ils seraient même de plus en plus exigeants et savent où se diriger sur les sites de vente en ligne.  En un an, le temps de session a diminué de 15%. En première ligne ? Le secteur de la grande distribution dont le nombre de pages vues a chuté de -47,5% en un an. Le trafic lui a baissé de -33,4% en un an.

Les enseignes doivent innover

Avec la crise sanitaire, de nombreux commerces ont franchi le cap du numérique. Les marques doivent donc se démarquer pour fidéliser les clients, souligne BFM Business. Pour relever le défi, des entreprises font le choix de l’intelligence artificielle et la réalité augmentée. Ainsi, le taux de croissance du marché de la réalité augmentée et de la réalité virtuelle est estimé à + 76,9% entre 2019 et 2024, selon Contentsquare. 

Face au Covid-19, certaines enseignes ont dû innover. Elles ont mis en place des services de shopping en visioconférence avec leurs vendeurs. Le but ? Reproduire de manière virtuelle, la sensation de consommation en physique pour les acheteurs.