Se connecter S’abonner

Escroquerie : attention aux faux légionnaires sur les réseaux sociaux !

Des escrocs se font passer pour des légionnaires et profitent de l’aura des militaires pour soutirer de l’argent à leurs victimes.

Arnaques
Crédit: iStock.

Il s’agit parfois de milliers d’euros… Un phénomène prend de l’ampleur sur les réseaux sociaux : celui des « brouteurs », surnommés ainsi, ces escrocs qui se cachent derrière des faux comptes. Ils séduisent leurs victimes et leur soutirent de l’argent. Certains se font passer pour des membres de la Légion étrangère, rapporte TF1 le 3 mai. Ainsi, les victimes, des femmes, racontent avoir cru ces hommes, parce qu’un légionnaire, « ça fait rêver », raconte Anna. « Un beau jeune homme qui vous contacte quand ça va mal dans votre couple, ça vous fait rêver », poursuit la jeune femme à la télévision. Le fait que ces hommes se fassent passer pour des militaires sur Facebook incite les victimes à avoir confiance en eux. « Ils ont des codes d’honneur. Le respect, la fidélité, ils jurent par ces valeurs et clairement, ça m’a rassurée », précise Marion, une autre victime. 

Ce n’est qu’au bout de quelques semaines que les escrocs demandent de l’argent. Marion a compris qu’elle était victime d’un usurpateur et l’a poussé à se démasquer : il s’agissait d’un jeune homme ivoirien. L’autre jeune femme qui témoigne sur TF1 affirme avoir envoyé 5.200 euros à l’homme qui se faisait passer pour un légionnaire et trouvait des excuses pour lui demander de l’argent, comme de venir la voir. Anna s’est séparée de son conjoint et a perdu ses enfants à la suite de cette histoire. « Des fois, j’ai des coups de déprime, des envies de prendre des médicaments pour en finir », confie-t-elle aux journalistes de TF1. Les deux partagent un sentiment de honte de s’être fait avoir.

Les photos volées d’un ancien légionnaire

La hiérarchie des armées connaît ces arnaques aux « faux militaires ». « On ne laisse jamais un légionnaire tout seul, et encore moins en opération », précise à la chaîne de télévision le capitaine Cédric, porte-parole de la Légion étrangère. « Dès qu’il y a une demande d’argent, on est sûr à 100% qu’on a affaire à une arnaque », avertit le militaire. Certains faux comptes ont pu être supprimés par l’armée, mais ils sont tout de suite recréés, avec des photos de vrais légionnaires. Ainsi, celles d’un ancien militaire se sont retrouvées sur plus de 5.000 faux profils Facebook en un an. « Ces photos sont utilisées partout pour arnaquer des gens », déplore le capitaine Cédric.