Se connecter S’abonner

Budget : le gouvernement avance sur la « garantie jeunes universelle »

Plus d’un million de jeunes de moins de 26 ans seraient concernés par une allocation mensuelle pouvant aller jusqu’à 500 euros par mois.

crise sanitaire
Crédit : IStock.

Tout n’est pas encore définitif, mais cela avance. La « garantie jeunes universelle » devrait être lancée après les élections régionales, selon Les Echos le 2 juin, après les arbitrages du président de la République, Emmanuel Macron. Cette aide devrait changer de nom, rapportent nos confrères, et elle répond à la demande de la gauche d’étendre le RSA aux moins de 25 ans. Plus de deux milliards d’euros supplémentaires doivent y être consacrés par an, pour plus d’un million de jeunes de moins de 26 ans. Les jeunes sans emploi ni formation sont concernés, ainsi que ceux qui ont du travail précaire. Cette aide devrait être versée dès 2022, suivant le plan « un jeune, une solution » lancé l’an dernier en raison de la crise sanitaire.

Le 18 mai dernier, Elisabeth Borne parlait de 1,4 million de jeunes concernés par cette garantie, « ce qui fait à peu près 12% des jeunes de 18 à 25 ans », avait alors précisé la ministre du Travail à l’Assemblée nationale, rapporte le journal. L’aide actuelle ne cible que 200.000 personnes et elle est déployée par les Missions locales, qui seront donc renforcées par Pôle Emploi. En plus d’une allocation pouvant atteindre 500 euros par mois, un accompagnement très intensif du jeune est prévu. Un contrat entre lui et la structure qui l’accompagne sera signé.

Renfort attendu à Pôle Emploi

Cependant, il pourrait y avoir un problème d’effectifs au sein de Pôle Emploi : la structure réclamerait 1.500 postes de renfort en CDI, selon Les Echos. 300 millions d’euros sur les deux milliards prévus serviraient à renforcer l’accompagnement des jeunes. Le reste serait consacré au versement des allocations.