Se connecter S’abonner

Croissance économique : la France va faire mieux que ses voisins européens selon la BdF

Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, prévoit « plus de croissance et moins d’inflation que la moyenne européenne » cette année.

croissance
Crédit : iStock.

L’optimisme est de mise. François Villeroy de Galhau estime même que les perspectives économiques sont prometteuses. Le gouverneur de la Banque de France a déclaré sur Radio Classique vendredi 11 juin que la France serait plus dynamique que ses voisins européens, avec « plus de croissance et un peu moins d’inflation que la moyenne européenne ». La croissance moyenne de la zone euro se situerait autour de 4 à 5% cette année selon la Banque centrale européenne, le Fonds monétaire international ou encore l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et les prévisions sont de 4,7% en 2022, a affirmé le gouverneur de la BdF, qui a aussi précisé que l’institution doit publier ses prévisions 2021 pour l’Hexagone lundi 14 mai.

La stratégie de la BCE est soutenue par François Villeroy de Galhau qui estime qu’« on ne change pas une politique monétaire qui marche ». Pour lui, il y a des signes qui montrent que l’économie de la zone euro ne tourne pas encore à son plein potentiel : « l’inflation monte, mais elle reste en-dessous de notre cible de 2% » a-t-il précisé. A titre de comparaison, le taux d’inflation est de 5% aux Etats-Unis, en mai, sur un an. « L’économie (américaine) se dégèle à vive allure », a encore avancé le gouverneur de la BdF, évoquant le prix des voitures d’occasion qui flambe par exemple et représente un tiers de cette inflation. L’autre indicateur est l’emploi, qui s’améliore, « mais il reste 15% de la population active qui est au chômage ou au chômage partiel ». Pour ces raisons, il faut « maintenir des conditions de financement favorables pour l’ensemble des acteurs économiques : les entreprises, les ménages, les Etats », selon le gouverneur de la BdF.

Climat de confiance

Autre message d’optimisme aujourd’hui, celui de Bruno Le Maire à l’Assemblée nationale. « La croissance est de retour, l’investissement est en croissance ininterrompue depuis trois trimestres, la consommation a fortement rebondi depuis la réouverture des commerces et des restaurants (…) Quant à la confiance des entrepreneurs, elle est au plus haut depuis le début de la crise », a affirmé le ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance. Bercy fixe un taux de croissance à 5% en 2021 selon Le Figaro.