Se connecter S’abonner

Economie : la dépense publique serait plus importante que prévu en 2022

Le gouvernement prévoit une croissance de la dépense publique plus importante que prévu l’an prochain, ce qui laisse penser que la fin du « quoi qu’il en coûte » n’est pas pour tout de suite.

insee
Crédits: iStock.

La rigueur budgétaire n’est finalement pas pour tout de suite. Selon le rapport préparatoire au débat d’orientation des finances publiques pour 2022, les dépenses publiques seront encore importantes l’an prochain, selon Les Echos. Ainsi, le gouvernement prévoit une croissance en volume des crédits de 1,5% l’année prochaine, hors inflation, au lieu des 1,1% prévus en avril dernier. Selon nos confrères, la fin du « quoi qu’il en coûte » est remis à l’après-présidentielle. Le rapport préparatoire intervient avant la présentation du projet de loi de Finances fin septembre.

Ainsi, le gouvernement a prévu d’augmenter le budget de plusieurs ministères. Celui de la Défense obtient un crédit supplémentaire de 1,7 milliard d’euros l’an prochain, rappelle le quotidien Les Echos. Le ministère de la Recherche aura 472 millions d’euros de plus et celui de la Justice, 320 millions d’euros. Ces crédits sont prévus dans les lois de programmations. D’autres ministères comme celui de l’Education nationale bénéficient de fonds supplémentaires liés à des missions prioritaires, soit 700 millions d’euros pour le fief de Jean-Michel Blanquer. L’Intérieur bénéficierait d’un milliard d’euros de plus, selon son ministre Gérald Darmanin mercredi 30 juin, qui s’est exprimé à ce sujet devant le congrès du syndicat Unité SGP Police-FO, rapportent nos confrères. Les effectifs de la fonction publique devraient être stabilisés.

Croissance « d’au moins 5% »

Bercy prévoit une augmentation de la croissance économique « d’au moins 5% » selon le rapport. Le déficit attendu est de 9,4% du PIB cette année et de 5,3% en 2022. La dette serait établie à 115,7% du PIB à la fin de l’année prochaine, selon le rapport consulté par le journal. La prévision était de 116,3% en avril dernier.