Se connecter S’abonner

Soldes : les ventes 15 à 20% moins élevées qu’en 2019 pour la première semaine

Une semaine après leur lancement, le bilan des soldes est plutôt mitigé, avec une baisse des ventes de 15 à 20% par rapport à 2019.

Soldes hiver
Crédit: iStock.

Un premier bilan en demi-teinte pour les commerçants. Les soldes d’été, lancés il y a une semaine, n’ont pas attiré la foule. « Nous nous attentions à plus d’intérêt de la part des consommateurs, les ventes sont assez molles », affirme Franck Hoet, représentant de la Fédération nationale de l’habillement dans les Hauts-de-France, dans Le Figaro

Les dates des soldes ont été décalées d’une semaine, les promotions étant prévues à l’origine du 23 juin au 20 juillet. « Les ventes sont 15 à 20% moins élevées que lors de la première semaine des soldes de 2019 mais sont tout de même en hausse par rapport à 2020 », souligne de son côté, Francis Palombi, président de la Confédération des commerçants dans le quotidien. « Les dates sélectionnées ont été une bonne décision », précise-t-il. 

Le calme après l’affluence du déconfinement

Alors comment expliquer cette baisse des ventes ? Plusieurs raisons sont avancées. Tout d’abord la crise sanitaire est toujours au cœur de l’actualité. De plus, des ventes privées sont proposées aux consommateurs tout au long de l’année, les promotions des soldes ne sont donc pas une exception. Les professionnels soulignent aussi l’impact de la météo maussade et l’envie des consommateurs de se rendre dans les bars et les restaurants depuis leur réouverture. « Nous avons connu une grosse affluence après le 19 mai, au moment du déconfinement mais cela s’est calmé depuis », note Franck Hoet dans Le Figaro. 

Avec la deuxième démarque, il reste cependant encore quelques jours aux consommateurs pour profiter des soldes d’été.