Se connecter S’abonner

Les télétravailleurs ont bien le droit aux tickets-restaurant

Le Bulletin officiel de la Sécurité sociale (BOSS) a tranché : les télétravailleurs ont bien le droit aux titres restaurant.

télétravail

L’hiver dernier, le Tribunal judiciaire de Nanterre a estimé que les salariés œuvrant en télétravail n’avaient pas besoin de tickets-restaurants. Auparavant, le gouvernement avait indiqué l’inverse. Finalement, le Bulletin officiel de la Sécurité sociale (BOSS) a décidé de leur en accorder. Jusqu’à sa création, le 1er avril dernier, l’Urssaf estimait que les télétravailleurs devaient bénéficier de titres-restaurants dès lors que leurs conditions de travail étaient équivalentes à celles des salariés travaillant en présentiel et ne disposant pas d’un restaurant d’entreprise. Mais cet avis n’était, dans les faits, qu’une tolérance.

L’attribution vaut également pour les salariés nomades ou rattachés à des bureaux satellites. Depuis le 25 juin, les entreprises n’ont donc plus le choix. Elles doivent obligatoirement distribuer des titres-restaurants à l’ensemble de leurs employés.

Les Français ont pris goût au télétravail

Porté par la crise sanitaire du Covid-19, l’essor du télétravail devrait se poursuivre. Non seulement la crise n’est pas terminée, mais, qui plus est, les Français ont pris goût au télétravail. Après un temps d’adaptation, ils lui trouvent finalement assez de bons côtés pour ne pas vouloir renouer avec le 100% présentiel. Ils sont désormais une majorité à souhaiter travailler à distance deux jours par semaine.

Un engouement qui n’a pas échappé à certains promoteurs. Cogedim, par exemple, propose des logements avec un « coin aménagé ». « Il y a clairement un avant et un après Covid. Plus que jamais, le logement doit être un espace refuge. On se doit, au-delà d’y habiter et de s’y reposer, d’y travailler », déclarait en juin dernier, Vincent Ego, le directeur général Cogedim.