Se connecter S’abonner

Tourisme : les visiteurs asiatiques sont aux abonnés absents à Paris

Alors que la tour Eiffel rouvre ses portes ce vendredi 16 juillet, les touristes étrangers ne sont pas encore tous de retour dans la capitale française.

immobilier
Crédit : iStock.

Paris attire 30 millions de touristes par an en temps normal. Les visiteurs européens en représentent les trois quarts, Français inclus, et le reste vient des autres continents, notamment de l’Asie (Japon et Chine) et d’Amérique du Nord (Etats-Unis).  Mais en mai et en juin 2021, le nombre de touristes ne représentait pas plus de 20 à 30% du niveau de 2019, à la même période. Les réservations d’hôtels reflètent que deux millions d’arrivées sont prévues en juillet en Ile-de-France et 1,6 million en août, alors qu’il y en avait 3,3 millions en juillet 2019 et 2,9 millions en août de la même année, relève Le Figaro. Les touristes européens seraient de retour, soit les Français, les Allemands ou encore les Italiens, les Espagnols, les Belges et les Néerlandais. En revanche, les autres touristes sont aux abonnés absents.

C’est un problème pour Paris, où les Asiatiques et les Nord-Américains dépensent plus que les autres. Ainsi, un Chinois dépense plus de 1.000 euros par séjour, hors transport, et un Américain dépense 900 euros en moyenne, alors qu’un Belge va dépenser 265 euros, peut-être aussi parce qu’il reste moins longtemps, notent nos confrères. Cette tendance se confirme dans les grands magasins, comme les Galeries Lafayette. « En ce qui concerne la clientèle touristique asiatique, nous n’attendons pas de retour avant le Nouvel An chinois de 2022 », rapporte une porte-parole du magasin du boulevard Haussmann.

Les Américains commencent à revenir

Cependant, la clientèle américaine semble revenir dans la capitale. Elle représente « 15% des réservations à la tour Eiffel », indique au Figaro Christian Mantei, directeur général d’Atout France. Mais le retour à la normale en Ile-de-France ne serait prévu qu’à la fin de l’année 2022, voire début 2023 selon lui. Les hôtels de luxe sont aussi très impactés : le Shangri-La par exemple, situé dans le 16e arrondissement, n’est rempli que de moitié par rapport à 2019. Pour se rattraper, le palace mise sur la restauration. Le tourisme est une manne importante pour la région Ile-de-France, car il représente 15% des emplois. De plus, il occupe 13% du PIB de la région parisienne, précisent encore nos confrères.