Se connecter S’abonner

Soldes d’été : un bilan décevant pour les commerçants

Si les grandes enseignes ont un chiffre d’affaires supérieur à l’année 2020, le bilan des soldes d’été, qui se terminaient mardi 27 juillet, est mitigé pour les professionnels du secteur.

Soldes hiver
Crédit: iStock.

Lancés le 23 juin dernier, les soldes d’été ont pris fin mardi 27 juillet. Après un premier semestre compliqué, les commerces ayant fermé à cause de la crise sanitaire, les professionnels espéraient voir les clients au rendez-vous pour ce mois de promotions. Mais à l’heure du bilan, le sentiment des commerçants est mitigé et la déception prédomine chez la plupart d’entre eux. 

« Certes, si on compare à 2020, nous sommes à plus 12%, ce qui montre que les soldes d’été de l’an dernier, décalés au 15 juillet, avaient été un échec, mais si on compare à l’année normale que fut 2019, on dégringole cette fois à moins 10% d’activité », explique dans Le Parisien Yohann Petiot, de l’Alliance du commerce. 

Une météo capricieuse

« Les ventes ont été correctes pendant dix jours, puis elles se sont écroulées », précise dans le quotidien, Emmanuel Le Roch, le délégué général du Procos, fédération du commerce spécialisé, qui représente 850.000 emplois.

Du côté de la Confédération des commerçants indépendants de France (CDF), 51% des adhérents notent une baisse de leur chiffre d’affaires par rapport à 2020 et 56% par rapport à 2019. Selon BFM Business, cette baisse serait comprise entre -26% et -50% pour près d’un tiers d’entre eux. En cause notamment ? Une météo capricieuse au mois de juillet, l’absence des touristes étrangers dans les grandes villes, mais aussi la progression du variant Delta qui a dissuadé certains clients de se rendre dans les commerces. La multiplication des ventes privées et autres promotions depuis fin mai sont aussi pointées du doigt par des professionnels du secteur.