Se connecter S’abonner

Voitures électriques : 1.800 bornes de recharge seront mises en service à la fin 2021 à Paris

D’ici à la fin de l’année, 1.800 bornes de recharges électriques, appelées Belib’, devraient fonctionner dans la capitale.

Crédit : Istock.

Le déploiement de bornes de recharges électriques s’accélère dans la capitale. Total Energies indique en avoir installé près de 500 au mois de juillet, et d’ici à la fin 2021, 1.800 devraient fonctionner en tout à Paris. La société a repris l’exploitation des installations Bélib’ et ex-Autolib. La mairie de Paris se réjouit « d’une augmentation nette de l’offre de recharge », rapporte Le Parisien le 6 août. Parmi ces près de 500 bornes, « 18 proposent également des emplacements dédiés à la recharge des deux-roues motorisés », précise encore la mairie.

La plupart des bornes installées ciblent les salariés ou les résidents car il s’agit de recharge lente, soit une capacité de recharge de 7kW. D’autres offres doivent suivre pour les deux-roues, environ 70 bornes selon le groupe pétrolier, d’une capacité de 3 kW. Enfin, des bornes de recharges plus rapides, soit 22 kW et 50 kW, seront aussi installées selon Le Parisien. « Ces bornes seront un peu plus chères, mais elles sont destinées aux professionnels, comme les taxis, les VTC ou les livreurs par exemple, qui ont besoin de se recharger très vite », détaille à nos confrères Total Energies. Dix « hubs de recharge » seront placés dans des parkings souterrains dans la capitale avant 2025. Dans toute l’Ile-de-France, il pourrait y avoir 12.000 bornes installées d’ici à 2023, précisent encore la mairie de Paris et Total Energies. 

Augmentation des tarifs

Par ailleurs, les tarifs de recharge ont augmenté, ce que notent certains élus comme Nelly Garnier. « C’est surtout cela qu’ont remarqué les Parisiens depuis le 1er avril », précise la conseillère LR au quotidien. Le prix est de 0,75 euro le quart d’heure de recharge dans le centre, et de 0,50 euro dans les arrondissements périphériques, pour les abonnés Belib’ et pour une recharge lente. Mais pour les recharges plus rapides, les tarifs sont beaucoup plus élevés, 4,80 euros le quart d’heure. Quant aux deux-roues, le tarif est de 0,30 euro. Pour éviter le stationnement trop long de véhicules, appelé phénomène de voiture ventouse, le prix passera à 10 euros de l’heure à partir de la 14ème heure de recharge. En petite et grande couronne, soit le tarif de la Borne Bleue, le prix est de 2,50 euros par heure pour une charge lente, à titre de comparaison.

La mairie de Paris défend sa politique tarifaire : « Pour un temps de recharge le jour de deux ou trois heures et à puissance équivalente, le nouveau tarif est systématiquement moins cher que précédemment, que l’usager soit abonné ou non. De plus, le caractère très progressif des tarifs à partir de la quatrième heure contribue à encourager la rotation des véhicules pour favoriser l’accès à la recharge pour un maximum d’automobilistes ».