Se connecter S’abonner

Télétravail : fin du nombre minimal de jours en entreprise

À compter de mardi 31 août, les entreprises pourront définir les règles en matière de télétravail, a annoncé la ministre du Travail Elisabeth Borne sur BFMTV.

environnement
iStock

Imposé par l’État pendant la crise sanitaire, le télétravail revient dans le giron des entreprises. Invitée de Jean-Jacques Bourdin sur RMC/BFMTV, lundi 30 août, la ministre du Travail, Elisabeth Borne a annoncé la fin du nombre minimal de jours de télétravail. « Ça été un outil important avant l’été pour limiter la propagation du virus, et on a demandé beaucoup d’efforts aux employeurs et aux salariés, qui en avait un peu assez d’être à 100% en télétravail », a expliqué la ministre pour justifier cette décision. 

Redonner la main aux entreprises

Selon elle, les organisations patronales et syndicales « souhaitent toutes que l’on redonne la main aux entreprises pour fixer les règles, qu’il n’y ait plus un nombre de jours minimal ». De fait, la CGT avait estimé auprès de l’AFP que le télétravail devait désormais « rentrer dans un cadre régulier, qu’il fasse l’objet d’accords ». Un appel entendu par le gouvernement. Un nouveau projet de protocole sera ainsi transmis aux organisation. « C’est maintenant à la direction de l’entreprise, en discussion avec les représentants des salariés, de définir les règles », a précisé la ministre, ajoutant que ce protocole sera publié mardi soir. 

Le télétravail moins fréquent

À en juger par les derniers chiffres de la Dares, le recours au télétravail tend en outre à diminuer dans les entreprises, puisque les salariés ne sont plus que 14% à rester à distance tous les jours de la semaine. Plus largement, 22% des employés travaillent dans une entreprise qui impose un jour de télétravail par semaine, contre 38% exerçant dans une société où il n’est pas autorisé.