Se connecter S’abonner

« Ségur de la santé » : la facture pourrait grimper à 12 milliards d’euros

De nouvelles dépenses prévues en 2022 vont gonfler le coût total de mise en œuvre des revalorisations salariales actées par le « Ségur de la santé », selon Les Echos.

santé
Crédit: iStock.

Annoncé en grande pompe par Emmanuel Macron en mars 2020, le « Ségur de la santé » devrait coûter plus cher que prévu, à en croire les informations des Echos. Le budget consacré à ce « plan massif d’investissement et de revalorisation de l’ensemble des carrières », comme décrit par le chef de l’État, pourrait ainsi atteindre près de 12 milliards d’euros en 2022. Dans le détail, 2,1 milliards de nouvelles dépenses devraient s’ajouter l’année prochaine au 1,5 milliard d’euros mobilisé en 2020 et aux 8,2 milliards prévus en 2021. 

De nouvelles catégories professionnelles intégrées au « Ségur de la santé »

Le montant de ces frais supplémentaire peut toutefois évoluer, soulignent Les Echos. De fait, les derniers arbitrages budgétaires sont toujours en cours, avant le vote, fin septembre, du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2022 en Conseil des ministres. Ces dépenses correspondent à l’intégration de nouvelles catégories professionnelles dans les revalorisations de ces accords, notamment le secteur du handicap, annoncé en mai dernier. Au total, près de 74 000 soignants sont concernés par cette extension, qui leur permettra de percevoir 183 euros nets mensuels en plus. 

Des revalorisations dans la fonction publique

Ces nouvelles hausses de salaires devraient représenter un coût de « 80 millions d’euros en 2021, et 550 millions en année pleine, soit une dépense supplémentaire de 470 millions en 2022 », détaillent Les Echos. De même, la revalorisation des grilles et des carrières de la fonction publique hospitalière, effective en octobre, devrait peser un peu plus sur l’enveloppe définitive, à mesure de son application au fil des ans. Cette nouvelle grille concernera les infirmiers, aides-soignants, kinésithérapeutes ou cadres de santé.