Se connecter S’abonner

Ces cinq arnaques en ligne qui visent les adolescents

ESET France a recensé cinq arnaques courantes alors que celles-ci se multiplient en ciblant les adolescents en ligne.

Arnaques
Crédit : Pixabay

Afin de soutirer de l’argent et des données personnelles, les fraudeurs n’hésitent plus à cibler les adolescents, notamment en ligne et via les réseaux sociaux. Certaines arnaques sont plus courantes que d’autres, rapporte l’entreprise de cybersécurité ESET France, mercredi 1er septembre. C’est le cas des escroqueries sur les réseaux sociaux. Les pirates tentent de cibler les adolescents en leur envoyant des liens vers des articles de tabloïds aux titres choquants sur des célébrités.

Après avoir cliqué sur le lien, les jeunes sont redirigés vers un site web malveillant qui « infestera les appareils de logiciels malveillants ou tentera d’arracher des informations sensibles ». Les escrocs peuvent aussi tenter de contacter les victimes via des messages privés en leur proposant de participer à des concours ou des loteries… qui se révèlent être des arnaques.  

Les faux produits de luxe à rabais  

Seconde arnaque répandue : celle aux faux produits de luxe à rabais. Pour cela, les escrocs postent de fausses publicités sur les médias sociaux. Basket en édition limitée, vêtements de marques pas chers… Ils essaient de proposer des produits pouvant séduire les adolescents à l’aide de faux sites internet. Une fois l’achat effectué, « vous recevrez au mieux un produit de contrefaçon, sinon rien du tout », selon ESET France. Les cybercriminels peuvent aussi réutiliser la carte de crédit enregistrée.  

Les escroqueries aux bourses d’études font aussi partie des stratagèmes régulièrement utilisés. Le but des fraudeurs ? Attirer les étudiants à la recherche d’une aide financière en créant des bourses d’études frauduleuses. Ces faux programmes « exigent souvent que le candidat paie de supposés frais d’inscription » qui vont directement dans la poche des criminels.  

Les offres d’emploi frauduleuses 

Quatrième arnaque dont il faut se méfier : celle aux offres d’emploi frauduleuses. A l’aide de fausses annonces sur des sites d’emploi légitimes, les escrocs proposent généralement des postes permettant de travailler à domicile, avec de gros salaire à la clé. Leur objectif est d’obtenir des informations personnelles, « qui seront ensuite utilisées pour diverses activités illicites, comme l’ouverture de comptes bancaires au nom de leurs victimes ou le vol de leur identité pour falsifier des documents », ajoute l’entreprise de cybersécurité. 

Enfin à l’ère du numérique, les arnaques amoureuses via les plateformes de rencontres en ligne et les médias sociaux se multiplient. « La ruse consiste souvent à se faire passer pour une personne que leur cible trouvera attirante ». L’escroc va ensuite courtiser sa victime avec comme but de lui soutirer de l’argent. Certains criminels peuvent aller encore plus loin, en incitant leurs cibles à partager des photos osées avant de les menacer de les diffuser si elles ne versent pas de l’argent.  Afin d’éviter de ne pas tomber dans ces pièges, il est conseillé aux adolescents de rester vigilant pour protéger sa sécurité ligne.