Se connecter S’abonner

Entreprises : les ETI ont connu un bond de créations d’emploi au premier semestre

Les entreprises de taille intermédiaire (ETI) ont connu un beau dynamisme au premier semestre avec 27% d’embauches en plus.

emploi
Crédit: iStock.

C’est inédit : les entreprises de taille intermédiaire (ETI) ont vu le nombre de créations d’emplois bondir de 27% au premier semestre 2021 par rapport à 2019. Ainsi, 20.000 emplois ont été créés, notamment dans l’industrie. Un nouveau signe de reprise de l’économie signalé par le Mouvement des ETI (Meti) le 6 septembre : il a récolté les informations auprès de 5.400 entreprises françaises. Il s’agit du « niveau le plus élevé enregistré depuis 2009 », précise le Meti au Figaro. Le coprésident du Meti, Frédéric Coirier, note « une consommation forte de biens durables liée au bâtiment, à la rénovation, à l’équipement de la maison, qui sont des secteurs où il y a pas mal de ‘Made in France’ ». 

Les investissements ont aussi repris les six premiers mois de l’année : la hausse est de 42% par rapport à 2019, précise encore le Meti. Depuis le début de l’année, plus de huit ETI sur dix ont déclenché un projet de croissance organique. De plus, six sur dix se sont lancées dans un projet de croissance externe. Le Meti pointe la différence du nombre d’ETI en France et en Allemagne : l’Hexagone en compte 5.500, contre 12.500 outre-Rhin, estimant qu’il reste « encore beaucoup à accomplir », comme réduire les coûts de transmission d’une entreprise de ce type. 

Transmission trois à cinq fois plus chère

« La transmission d’une ETI en France coûte toujours trois à cinq fois plus cher » qu’ailleurs en Europe, déplore Frédéric Coirier auprès de nos confrères. De plus, la différence de coûts en matière de cotisations sociales est importante pour les salaires moyens et hauts. Enfin, le coprésident du Meti estime que les impôts de production devraient baisser de 35 milliards d’euros pour être comparables à ceux des autres pays européens. Ils ont été diminués de dix milliards d’euros cette année. Rappelons qu’une ETI compte entre 250 et 4.999 salariés et que son chiffre d’affaires est inférieur à 1,5 milliard d’euros.