Se connecter S’abonner

Covid-19 : vous pouvez demander le remboursement d’un avoir à votre voyagiste

Ça y est ! Les clients ayant été contraints d’annuler un voyage en raison de la crise sanitaire de la Covid-19 ont la possibilité de se faire rembourser leur avoir, rapporte Le Figaro.

avoir

C’est une bonne nouvelle pour ceux qui n’ont pas pu utiliser leur avoir accordé par un voyagiste à la suite de l’annulation de leur voyage à cause de la Covid-19. Depuis quelques jours, signale Le Figaro, les titulaires d’un avoir, accordé pour un voyage qui aurait dû se faire entre le 1er mars et le 15 septembre 2020, peuvent réclamer un remboursement immédiat. Valables dix-huit mois, ces bons concernaient les voyages mixant plusieurs prestations, mais aussi des prestations vendues indépendamment les unes des autres : hébergement, visites guidées, etc. Si pendant ce délai, vous n’avez pas accepté aucune proposition équivalente à celle achetée avant la crise ou si vous n’avez pas consommé le montant total de votre avoir, vous allez pouvoir toucher de l’argent. 

Dans les trente jours qui ont suivi l’annulation de votre voyage, votre voyagiste vous a envoyé un courrier postal ou électronique mentionnant les conditions d’utilisation de votre avoir. Si aucune date d’expiration n’est inscrite, l’agence de voyages pourra se faire prier un peu, avant de vous rembourser. Mais elle ne pourra pas le refuser. En effet, l’ordonnance 2020-315 du 25 mars 2020 rappelle que le délai de dix-huit mois débute quand le voyagiste vous fait une proposition de voyage de remplacement. Et les agences disposaient pour cela de trois mois.

Un courrier recommandé avec accusé de réception 

Pour réclamer votre argent, mieux vaut envoyer un courrier recommandé avec accusé de réception à votre voyagiste, qui devra vous rendre jusqu’aux frais de dossier. En revanche, l’ordonnance ne prévoit pas le remboursement d’un visa délivré avant le départ du séjour annulé. Elle exclut aussi celui de l’assurance annulation. Autre exception : si votre séjour a été raccourci à cause de la pandémie, l’agence de voyages n’est pas obligée de vous rembourser, indique le quotidien, se référant au Code du tourisme.

En cas de problème avec votre voyagiste, envoyez-lui un autre courrier recommandé avec accusé de réception. Sans réponse de sa part au bout de trente jours, ou en cas de refus de votre demande, vous pourrez saisir le médiateur tourisme et voyage. Pour mémoire, selon l’ordonnance, les prestations de transport telles qu’un vol sec, des billets de train, de ferry, etc., ne sont pas concernées par l’offre de remboursement.