Se connecter S’abonner

Gaz : vers une baisse de fiscalité dès janvier ?

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) a rendu ce lundi 18 octobre 2021 un avis favorable aux modalités du gel des tarifs du gaz.

Gaz
Crédit: iStock.

Les tarifs du gaz pourraient bien être gelés dès janvier. En effet, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a rendu ce lundi 18 octobre 2021 un avis favorable, rapporte l’AFP. La mesure avait été annoncée par le gouvernement pour faire face à l’envolée des cours, tout en recommandant une baisse de la fiscalité dès janvier. « L’intervention des pouvoirs publics dans ces circonstances extrêmes est justifiée », conclut la CRE. Compte-tenu de la flambée actuelle des prix sur les marchés, les tarifs réglementés d’Engie – sur lesquels les offres de nombreux fournisseurs sont indexées – auraient potentiellement augmenté de 19,5% TTC au 1er novembre puis d’une ampleur similaire en décembre, souligne le régulateur, repris par nos confrères. 

`

Une baisse des prix cet hiver

Fin septembre, le Premier ministre Jean Castex avait annoncé « un bouclier tarifaire » avec le blocage du tarif réglementé du gaz, répondant comme dans d’autres pays européens à la flambée générale des prix de l’énergie. Il avait aussi évoqué la possibilité d’abaisser la fiscalité sur le gaz. Cette décision se traduit par deux projets de décret permettant notamment de geler le niveau des tarifs réglementés de vente du gaz (TRVG) d’Engie. Concrètement, le tarif réglementé sera gelé jusqu’au 30 juin 2022 au niveau du 1er octobre. Le gaz sera donc vendu moins cher que les cours du marché aux consommateurs, cet hiver. À compter du printemps, il reviendra aux consommateurs de payer un peu plus cher le gaz que les cours du marché, afin que les sommes payées en plus pendant l’hiver par les opérateurs soient récupérées.