Se connecter S’abonner

Crise sanitaire : le gouvernement pourrait débloquer 500 millions d’euros pour le « revenu d’engagement » pour les jeunes

Le dispositif de soutien aux jeunes précaires devrait être présenté par le gouvernement jeudi 21 octobre. Mais le montant de l’enveloppe est encore en cours d’arbitrage.

jeunes
Crédit : IStock.

C’était une promesse d’Emmanuel Macron le 12 juillet dernier. Le président de la République avait alors parlé de la mise en place d’un revenu d’engagement pour les jeunes (REJ), « qui concernera les jeunes sans emploi ou formation et sera fondé sur une logique de devoirs et de droits ». Trois mois après, les contours de cette mesure restent en cours d’arbitrage. Mais le Premier ministre, Jean Castex, devrait les préciser jeudi 21 octobre, en compagnie d’Elisabeth Borne, ministre du Travail. Selon Les Echos, le dispositif fera l’objet d’un amendement au projet de loi de finances pour 2022 et sera doté de 500 millions d’euros de crédits, affirment nos confrères le 19 octobre.

Dans les détails, une allocation allant jusqu’à 500 euros par mois pourra être octroyée à un jeune. De plus, des conseillers dans les missions locales et à Pôle Emploi seront recrutés et le plan « 1 jeune, 1 solution » bénéficiera de crédits supplémentaires. Mais ce futur REJ ne sera pas un RSA jeune, avait précisé Jean Castex le 8 septembre dernier. La cible d’un million de bénéficiaires pourrait être moins ambitieuse, selon nos confrères, et le contrat d’engagement concernerait 500.000 jeunes les plus précaires. L’accent sera mis sur l’accompagnement tout au long du parcours, décidé avec un conseiller, qui aura un choix plus large d’outils pour aider le jeune.

Mars 2022

Cette année, 200.000 entrées en garantie jeunes devraient être réalisées par les missions locales et 240.000 jeunes devraient bénéficier du programme d’accompagnement intensif de Pôle Emploi. Ce REJ devrait être mis en place en mars 2022. L’Assemblée nationale devrait débattre de l’amendement le 4 novembre prochain, lors de l’examen des crédits de la mission Travail et Emploi du projet de budget.