Se connecter S’abonner

Rénovation : après le succès de MaPrimeRénov’, l’Etat lance France Rénov’

Le gouvernement a présenté vendredi 22 octobre un « service public unique » pour les rénovations énergétiques que souhaitent effectuer les particuliers. Top départ de France Rénov’ le 1er janvier 2022.

immobilier - DPE - rénovation
Crédit: iStock.

Lisibilité, simplicité et efficacité, c’est l’objectif de la ministre du Logement Emmanuelle Wargon, qui a présenté vendredi dans le Loiret le nouveau « service public unique » destiné à « guider les Français dans leurs travaux de rénovation énergétique », baptisé France Rénov’.

À compter du 1er janvier 2022, France Rénov’ servira de point d’entrée unique pour tous ceux qui souhaitent rénover leur bien avec, concrètement, une plateforme web (france-renov.gouv.fr) et un numéro de téléphone (0.808.800.700) uniques. Il regroupera l’ensemble des dispositifs d’aides et d’accompagnements existants comme les quelque 450 guichets tenus par l’Anah (Agence nationale de l’habitat).

Aides renforcées

« Ce service a été conçu pour inciter davantage de nos concitoyens à passer à l’acte et à engager des travaux de rénovation énergétique dans leur logement. Le secteur privé résidentiel représente à lui seul 27% des émissions de gaz à effet de serre et 45% de la consommation d’énergie du pays. Le logement est donc un levier très important de réduction de notre empreinte carbone », a expliqué Thierry Repentin, le patron de l’Anah, dans une interview accordée à Capital jeudi.

« Les ménages auront un lieu unique pour obtenir un accompagnement à la fois technique, sur les travaux qu’ils peuvent engager, juridique et social, pour les aider dans leurs démarches, et financier, pour mobiliser toutes les aides disponibles dans leur région. Ils bénéficieront ainsi de conseils gratuits, neutres et personnalisés, basés sur l’étude de leur situation et celle de leur logement », a-t-il détaillé.

En 2022 également, les aides seront aussi renforcées : une nouvelle enveloppe de deux milliards d’euros serait consacrée à MaPrimeRénov’, dispositif à succès. « MaPrimeRénov’ Sérénité » va remplacer le programme « Habiter mieux » qui cible les 4,8 millions de ménages qui vivent dans des « passoires thermiques » et qui sont souvent les plus modestes. Enfin, le « Prêt avance rénovation » sera créé pour financer le reste à charge des travaux de rénovation, avec une garantie apportée par l’Etat pour les ménages les plus modestes.