Se connecter S’abonner

Smic : Anne Hidalgo promet une « revalorisation massive » des salaires

Interrogée sur Franceinfo, lundi 25 octobre, la maire de Paris, candidate à la présidentielle de 2022, a proposé une augmentation du smic « de l’ordre de 150 euros ».

Anne Hidalgo a proposé une augmentation du smic "au moins entre 10 et 15%"

Anne Hidalgo veut frapper fort. A six mois du premier tour de l’élection présidentielle de 2022, la candidate a détaillé son programme de campagne au micro de franceinfo, lundi 25 octobre. Outre l’instauration d’un ISF climatique pour « financer la transition écologique » et d’une « grande conférence sociale » pour renégocier le temps de travail, la maire de Paris a proposé une « revalorisation massive » du salaire minimum (smic). « Il va falloir augmenter les salaires pour que le travail paie et permette de vivre dignement », a-t-elle affirmé, soulignant la nécessité de conduire « des négociations montrant un cap ».

Une hausse du smic de 10 à 15 %

Dans un premier temps, la candidate envisage une hausse du smic « au moins entre 10 et 15 % », soit environ 150 euros. « Évidemment, ça va se discuter, mais la présidente de la République que je serai se doit de fixer une orientation. Il y a un consensus aujourd’hui pour dire que les salaires ne sont pas suffisamment élevés en France », a poursuivi Anne Hidalgo. La maire de Paris estime en outre que « ce n’est pas au président de décider de tout » et que la question de la revalorisation des salaires doit donc être « confrontée aux différents secteurs d’activité et à ce que les partenaires sociaux vont mettre dans les négociations »

Egalement interrogée sur la flambée des prix de l’essence, Anne Hidalgo a critiqué l’indemnité inflation annoncée par le gouvernement, une mesure selon elle « assez clientéliste en période préélectorale ». Et de rappeler sa position face à cette hausse des prix : « Je propose depuis plusieurs semaines de passer la TVA à 5,5 %, au lieu de 20, sur l’essence (…) A situation exceptionnelle, il faut des solutions exceptionnelles. »