Se connecter S’abonner

MaPrimeRénov’ : combien pouvez-vous espérer toucher ?

Loin de l’objectif du gouvernement de financer des rénovations énergétiques de grande ampleur, le dispositif est surtout utilisé par les ménages pour réaliser de menus travaux. L’aide sera variable en fonction de ceux-ci.

MaPrimeRénov'
Crédit: iStock.

Rénover les habitations de manière écologique et plus durable. Voilà toute l’ambition de MaPrimeRénov’, le dispositif mis en place par le gouvernement depuis le 1er janvier 2020. Celui-ci remplace le crédit d’impôt CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique). Avec 600.000 dossiers déjà déposés, les Français sont nombreux à souhaiter l’utiliser pour réaliser de menus travaux, insuffisants pour améliorer la performance énergétique de leur logement, explique Le Figaro. Pourtant, l’exécutif souhaitait, par le biais de cette mesure, encourager des travaux de grande ampleur. Ceux-ci ne sont pas légion, en raison du reste à charge trop important pour s’engager dans une rénovation globale.

De cette manière, les ménages plébiscitent en priorité l’installation d’une pompe à chaleur (68.315 dossiers), d’un poêle à granulés (57.938) et d’une chaudière gaz à très haute performance énergétique (35.647), selon les chiffres de l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (Anah) qui gère MaPrimeRénov. Mais combien coûtent ces travaux et quelle somme peuvent espérer toucher les Français pour les financer ? Selon la base des chiffres transmis par l’Anah, Effy, spécialiste de la rénovation énergétique dont Le Figaro immobilier se fait l’écho, a sorti la calculette pour établir des moyennes.

Rénover, à quel prix ?

Dans le détail, une pompe à chaleur d’une valeur de 13.854 euros serait subventionnée à hauteur de 3.136 euros. Pour un poêle à granulés, 2.261 euros seraient remboursés sur les 5.547 euros engagés. Si vous souhaitez faire l’acquisition d’une chaudière à gaz à très haute performance énergétique, vous pourrez espérer une aide de 1.042 euros, déduite des 4.622 que vous auriez payés sans MaPrimeRénov’. La plus grosse enveloppe sera versée à ceux qui installeront un chauffage solaire combiné : ils obtiendront une aide de 8.492 euros pour un investissement de base qui s’élève à 12.638 euros. D’ici fin 2021, le gouvernement attend 200.000 dossiers supplémentaires.