Se connecter S’abonner

Nouvel An : Airbnb relance son plan contre les « fêtes non-autorisées »

L’an dernier, Airbnb avait bloqué les réservations de plus de 64.000 personnes pour le réveillon du Nouvel An.

Airbnb
iStock

Airbnb joue la carte de la prévention. Pour la deuxième année consécutive, la plateforme de réservation de logements a décidé de relancer son plan contre les « fêtes non autorisées ou perturbatrices » pendant le réveillon du Nouvel An. Le but ? Eviter tous les débordements en lien avec cet événement festif. 

L’année dernière, 64.000 réservations avaient été bloquées grâce à ce dispositif pilote. C’était le cas de 11.000 personnes à Paris, plus de 2.800 à Lyon, plus de 2.500 à Lille et plus de 2.200 à Marseille.  

Dans la pratique, cela signifie que les utilisateurs n’ayant jamais reçu d’avis positifs sur Airbnb dans le passé ne pourront pas effectuer une réservation pour la seule nuit du réveillon le 31 décembre. Ils seront redirigés vers d’autres types d’hébergements, explique Airbnb dans un communiqué.  

Agir pour la sécurité 

Concernant, les réservations de deux nuits, incluant la nuit du Nouvel An, « nous allons restreindre les réservations identifiées comme présentant un risque accru de fêtes perturbatrices : les réservations faites dans la même localité à la dernière minute, par des voyageurs sans historique d’avis positifs sur Airbnb pourront ainsi être bloquées », ajoute la plateforme. A leur tour, ces utilisateurs seront redirigés vers d’autres solutions d’hébergements.  

Dans son communiqué, Airbnb affirme vouloir continuer « à agir pour la sécurité de notre communauté d’utilisateurs, […] à appliquer ce type de mesures de limitation des risques à chaque fois que la situation l’impose, et à investir dans le développement de nouveaux outils de prévention des fêtes non autorisées ».