Se connecter S’abonner

« Prix de la France moche » : voici les villes les plus « laides » du pays

L’association Paysages de France a dévoilé son palmarès des villes les plus « moches » de France, comme chaque année. Quatre communes sortent du lot.

Maison

Un classement insolite. Comme tous les ans, l’association Paysages de France a publié son palmarès des villes les plus « laides » de France. Quatre communes ont notamment été distinguées, rapporte Ouest-France. En cause ? Des affichages publicitaires trop présents dans ces différentes communes, pointe du doigt l’association. Ainsi, dans la catégorie « Tombé dans le panneau », on retrouve la commune de Migné-Auxances qui se situe dans la Vienne. « Le jury des Villes et Villages fleuris n’a accordé qu’une pauvre fleur à Migné-Auxances. Cette commune près de Poitiers méritait pourtant d’obtenir, pour son fleurissement publicitaire, les cinq fleurs d’un label qui n’en compte que quatre », ironise Paysages de France. 

La commune de Montalieu-Vercieu (Isère) a, elle, remporté le titre dans la catégorie « Campagne publicitaire » pour ses affichages publicitaires sur d’anciennes façades d’immeubles. « À Montalieu, mets ta pub où tu veux !», s’amuse l’association. Dans le Bas-Rhin, Dambach-la-Ville a été distingué dans la catégorie « Mise en valeur du patrimoine » pour son panneau publicitaire installé à l’entrée de la vieille ville. Enfin, dans la catégorie « Publicité sans modération », c’est la ville du Havre qui a reçu la palme. 

Pollution visuelle 

L’objectif de ce classement établi par Paysages de France est de lutter contre la pollution visuelle et de pousser les villes à revoir leur politique publicitaire, précise Ouest-France. « Les maires de ces quatre communes [ont] les moyens de combattre cette invasion publicitaire à fort impact sur les paysages du quotidien : en instaurant ou modifiant un règlement local de publicité, ou en demandant aux préfets d’intervenir pour des publicités en infraction », dénonce l’association.