Se connecter S’abonner

Entreprises : l’aide de 8 000 euros pour l’emploi de jeunes en alternance est prolongée

Le gouvernement a décidé de proroger jusqu’au 30 juin 2022 l’aide de 5 000 ou 8 000 euros accordée aux entreprises qui embauchent des apprentis.

Sanctions entreprise assurance chômage
Crédit: iStock.

Mise en place le 1er juillet 2020 pour soutenir l’apprentissage, l’aide à l’embauche d’apprentis a été prorogée pour la deuxième fois. Au lieu de prendre fin en décembre prochain, elle restera en vigueur jusqu’au 30 juin 2022, selon le décret n° 2021-1468 du 10 novembre. Afin d’inciter les employeurs à recourir aux services de jeunes en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, l’aide réduit le coût du recrutement au point que celui-ci s’avère presque nul la première année. Dans la pratique, les entreprises touchent jusqu’à 5.000 euros pour un mineur et jusqu’à 8.000 euros pour un jeune adulte.

En août dernier, un bilan mettait en avant le fait qu’entre janvier et avril 2021, pas moins de 50.000 contrats de formation par alternance avaient été conclus entre le mois de janvier et le mois d’avril. Un nombre quatre fois plus important que celui enregistré au cours de la même période en 2019.

Une meilleure image

Le rôle de la prime était alors mis en avant pour expliquer cet essor. De manière plus globale, en 2020, quelque 525.600 contrats de formation en alternance ont été conclus. Une bonne nouvelle pour l’exécutif, désireux de redorer l’image de l’alternance longtemps considérée par certains comme une voie de garage. Désormais, elle est vue comme un moyen efficace d’intégrer le marché du travail particulièrement compliqué pour les jeunes travailleurs. En 2020, l’aide accordée aux entreprises dans le cadre du dispositif « 1 jeune, 1 solution » a coûté 2,4 milliards d’euros à l’Etat.

L’exécutif va également faire un geste à destination des jeunes les plus précaires en lançant le revenu d’engagement. Il consistera dans le versement d’une allocation allant jusqu’à 500 euros par mois par jeune et pourrait concerner 500.000 jeunes. L’objectif est de les accompagner dans leur parcours, décidé avec un conseiller disposant de nombreux leviers pour aider le jeune.