Se connecter S’abonner

Crédit à la consommation : le marché en dessous de son niveau d’avant-crise

Le marché français du crédit à la consommation est en retrait au troisième trimestre 2021 par rapport à cette même période en 2020 et 2019, selon les données de l’Association des sociétés de financement (ASF).

carte bancaire
Crédit : iStock

Du mois de juillet au mois de septembre, le niveau d’activité du crédit à la consommation a baissé de 3,8% par rapport au troisième trimestre 2020. Il a aussi diminué de 1% par rapport à la même période en 2019, selon les données publiées par l’Association des sociétés de financement (ASF), mercredi 17 novembre. Ainsi, sur les neuf premiers mois de l’année, malgré une hausse de 13,9% par rapport à 2020, le marché du crédit à la consommation reste encore légèrement en dessous de son niveau d’avant-crise, avec une baisse de 0,6% par rapport aux trois premiers trimestres de 2019.  

Autre chiffre souligné par l’ASF : le prêt personne « peine à se redresser » au troisième trimestre. En effet, il enregistre une baisse de 8,3% par rapport à 2019. De même, les nouvelles utilisations de crédit renouvelable rencontrent, elles, une diminution de 0,9% au troisième trimestre, par rapport à 2019. 

Les financements d’automobiles d’occasion en hausse 

Du côté des financements d’automobiles neuves, les chiffres sont aussi en baisse de 5,9% de juillet à septembre par rapport à la même période en 2019. Sur les neuf premiers mois de l’année, cette diminution s’élève à 2,8%. Les financements d’automobiles d’occasion sont quant à eux, en « nette augmentation », affirme l’ASF : +7,7% au troisième trimestre et +5,5% sur les neuf premiers mois de l’année, par rapport à 2019. « Cette progression s’explique par le fort développement des opérations de LOA [Location avec option d’achat] », détaille l’organisme. Elles ont bondi de 74,1% au troisième trimestre. 

Enfin, les financements affectés à l’amélioration de l’habitat et aux biens d’équipement du foyer « continuent d’être bien orientés ». Le secteur note une hausse d’activité de 8,4% au troisième trimestre. Sur les neuf premiers mois de l’année, l’augmentation est de 13,3%, en comparaison avec 2019.