Se connecter S’abonner

La croissance de l’activité s’accélère en novembre

La croissance de l’activité du secteur privé en France et de la zone euro est en progression au mois de novembre grâce aux services, selon le cabinet IHS Markit.

Crédit : iStock.

Pas de répit dans la croissance de l’activité du secteur privé. Au contraire, elle atteint des sommets malgré un repli de la production manufacturière. Grâce aux services, l’indice Flash qui mesure cette activité a atteint son niveau le plus élevé en quatre mois, à 56,3 contre 54,7 en octobre, selon l’indice provisoire publié par le cabinet IHS Markit mardi 23 novembre. Une valeur supérieure à 50 marque une expansion de l’activité, une valeur inférieure à ce niveau indique une contraction.

Ralentissement de la croissance en vue

Même tendance pour la zone euro. L’indice PMI composite IHS Markit s’est redressé pour la première fois depuis quatre mois en novembre, atteignant 55,8, contre 54,2 en octobre. L’Indice PMI Flash de l’activité de services ressort pour sa part à 56,6 (54,6 en octobre) tandis que celui de l’industrie manufacturière atteint 58,6 (58,3 en octobre). Ce regain d’expansion s’est toutefois accompagné d’une nouvelle hausse marquée des tensions inflationnistes, les coûts et les tarifs des entreprises ayant enregistré des hausses sans précédent au cours du mois.  

« Si, contrairement aux attentes des économistes, la croissance de l’activité s’est renforcée en novembre dans le secteur privé de la zone euro, un ralentissement de l’expansion sur l’ensemble du quatrième trimestre paraît inéluctable, compte tenu notamment de la montée des cas de Covid-19 et du risque que cette recrudescence de la pandémie fait peser sur l’économie en décembre », commente Chris Williamson, économiste chez IHS Markit.

Celui-ci se montre inquiet pour la fin de l’année : « Le regain d’expansion du secteur des services risque de s’avérer éphémère si la détérioration de la situation sanitaire conduit à l’introduction de nouvelles restrictions. De fait, le secteur du tourisme et des loisirs a d’ores et déjà enregistré un fort ralentissement de sa croissance par rapport à l’été dernier ».