Se connecter S’abonner

Chèques cadeaux : le plafond de défiscalisation augmenté à 250 euros par le gouvernement

Comme l’an dernier, le gouvernement va augmenter le plafond de défiscalisation des chèques cadeaux de l’année 2021, a annoncé mercredi le ministre de l’Economie Bruno Le Maire. Cette mesure vise à soutenir le pouvoir d’achat. Détails.

Crédit : iStock.

Distribution de (chèques) cadeaux avant l’heure. Le plafond « passera de 171 euros à 250 euros », a affirmé le ministre sur Franceinfo mercredi 24 novembre 2021. Il a ajouté que « cela concerne près de 8 millions de salariés », qui bénéficient de titres-cadeaux distribués par les comités d’entreprises ou les employeurs dans les petites entreprises. « C’est une mesure pour le pouvoir d’achat des Français, ça fait partie de toutes ces mesures que nous prenons dans des moments qui sont difficiles pour beaucoup de Français », notamment du fait de l’inflation, a justifié Bruno Le Maire.

« Nous ne voulons pas que le chèque cadeau se substitue aux augmentations de salaires qui sont nécessaires dans un certain nombre de secteurs », a toutefois prévenu le ministre, alors qu’il appelle régulièrement les entreprises à augmenter les bas salaires, en particulier dans l’hôtellerie et la restauration.

150 millions d’euros de chèques-cadeaux supplémentaires distribués l’an dernier

L’an dernier, le gouvernement avait doublé le plafond, à 341 euros, pour soutenir la consommation des ménages, en pleine 3e vague de l’épidémie de Covid-19. « D’après les émetteurs de chèques-cadeaux, cette mesure, prise début décembre 2020, avait conduit à la distribution de 150 millions d’euros de chèques-cadeaux supplémentaires qui sont venus s’ajouter aux 1,2 milliard d’euros de chèques-cadeaux distribués chaque année », précise Bercy dans un communiqué.

La cinquième vague qui atteint actuellement la France, « ne menace pas la reprise », a estimé M. Le Maire. « Je n’ai pas d’inquiétude particulière pour la croissance française », qui est « solide » a-t-il ajouté, appelant toutefois les Français à respecter les gestes barrières.