Se connecter S’abonner

Covid-19 : seulement 60% des actifs en télétravail depuis début janvier

Certaines entreprises refusent toujours de mettre en place trois jours de télétravail par semaine, selon un sondage Harris Interactive, réalisé pour le ministère du Travail.

télétravail
Crédit: iStock.

La part des actifs en télétravail depuis début janvier pour lutter contre le variant Omicron a progressé faiblement, selon un sondage Harris Interactive, réalisé pour le ministère du Travail et publié mardi 11 janvier. Ces résultats ne sont « pas à la hauteur de la situation sanitaire », a affirmé le ministère du Travail.

Ainsi, au cours de la semaine du 3 au 9 janvier, 29% des actifs sont allés télétravailler au moins partiellement, contre 30% la semaine du 13 au 19 décembre. Parmi ceux pouvant télétravailler facilement, 60% l’ont fait au moins partiellement, contre 58% mi-décembre. L’évolution est donc relativement stable. 

Des amendes administratives

Cependant, en Ile-de-France, la part des actifs en télétravail a davantage progressé à la suite des nouvelles mesures. 69% des actifs pouvant télétravailler facilement l’ont fait. Ce pourcentage était de 62% mi-décembre. Le nombre de jours télétravaillés est aussi passé de trois jours en moyenne mi-décembre à 3,3 jours.

Pour rappel, le protocole sanitaire en entreprise revu depuis le 3 janvier et pour trois semaines estime que les employeurs doivent instaurer un nombre minimal de trois jours de télétravail par semaine « pour les postes qui le permettent ». En cas de non-respect de ces règles, le projet de loi sur le pass vaccinal prévoit des amendes administratives pouvant aller jusqu’à 1.000 euros par salarié.