Se connecter S’abonner

Seniors : les contours de la future prime destinée à adapter leurs logements

Les seniors qui ont des revenus annuels inférieurs à 20.593 euros devront dépenser 30% du coût total des travaux d’aménagement.

seniors

C’est un bruit de couloir qui se confirme. Il y a quelques mois, plusieurs médias annonçaient l’arrivée prochaine d’une prime destinée à adapter le logement des seniors. Aujourd’hui, ses contours se dessinent : le dispositif portera le nom de Ma Prime Adapt’. Cette prime a été réfléchie à l’image de Ma Prime Rénov’, l’aide destinée à la rénovation énergétique des logements. Le Monde a pu lire une note d’Emmanuelle Wargon, ministre chargée du Logement, Brigitte Bourguignon, ministre déléguée chargée de l’autonomie et Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des personnes handicapées adressée à Jean Castex.

Et au regard de ce document, plus le propriétaire est fortuné, moins la prime qu’il pourra percevoir sera élevée. Et inversement. Ainsi, les personnes qui ont des revenus annuels inférieurs à 20.593 euros devront dépenser 30% du coût total des travaux d’aménagement. Pour ceux qui gagnent jusqu’à 25.000 euros par an, il faudra débourser 50% du coût total.

Réduire les chutes des seniors

En mettant en place ce dispositif, le gouvernement compte adapter 680.000 logements anciens en dix ans. En effet, aujourd’hui les logements neufs se doivent d’être adaptés aux seniors au moment de la construction. Avec cette aide, il espère également faire diminuer de près de 20% les chutes à domicile des seniors. Près de 40% de ces accidents se produisent dans la salle de bains. Et la facture s’annonce colossale. Elle avoisinera, si Emmanuel Macron rempile pour un deuxième mandat, 400 millions d’euros en 2024. 

Mais ce n’est pas le seul souhait de l’exécutif. L’idée est également de faire le tri parmi les nombreuses aides publiques existantes et qui visent à soutenir ces transformations de l’habitat. D’ailleurs, un plan massif de neuf milliards d’euros présenté en septembre 2019 avait finalement été abandonné en février 2021. L’objectif initial était d’investir un milliard d’euros au moyen d’une aide de 5.000 euros. Celle-ci devait être attribuée aux retraités de 70 ans et plus et devait permettre le financement du remplacement des baignoires au profit des douches à l’italienne. Finalement, environ 350 millions d’euros avaient été dépensés en deux ans pour uniquement 72.000 seniors.

Cependant, Habiter Facile, une aide similaire à Ma Prime Adapt’, est toujours disponible, mais elle est réservée aux personnes en perte d’autonomie. Moins de 40.000 ménages de plus de 65 ans bénéficient de ce dispositif versé par l’Agence nationale de l’habitat ou la Caisse nationale d’assurance vieillesse. Du côté de la rénovation énergétique, on retrouve également un second volet, Ma Prime Rénov’ Sérénité. Celui-ci ne concerne que les rénovations globales. Autant d’aides qui ont de quoi faire tourner la tête des propriétaires.