Se connecter S’abonner

Élection présidentielle : le patrimoine des 12 candidats à la loupe

Que détiennent les 12 candidats à l’élection présidentielles? Voici le détail de leur déclaration de patrimoine.

fisc
Crédit: istock.

Le patrimoine des douze candidats à l’élection présidentielle est à l’image de celui des Français. Ils privilégient très largement les liquidités. Pour les plus aisés, l’immobilier est souvent leur principale richesse. Voici le panorama des actifs qu’ils détiennent d’après les déclarations rendues publiques par La Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP).

Nathalie Arthaud, des liquidités

Le patrimoine de Nathalie Arthaud est très limité. L’enseignante en Seine Saint Denis et candidate pour Lutte ouvrière détient la moitié d’un appartement de 48 m2 situé dans le 93 (valeur de sa part estimée à 177 600 euros). Le reste de son épargne est logé dans ses comptes courants et livrets, pour un peu moins de 38 000 euros.

Nicolas Dupont Aignan, immobilier et livret A

Le candidat de Debout la France s’est construit un patrimoine immobilier évalué à 2,3 millions d’euros. Nicolas Dupont Aignan possède, aux côtés de son épouse, un appartement de 105 m2 à Paris et une maison de 80 m2 dans l’Essonne. Il a bénéficié de deux donations : un local commercial et un autre appartement de 25 m2 dans Paris. Pour les biens acquis, il doit encore rembourser près de 190 000 euros. Avec un compte courant dont le solde est négatif, Nicolas Dupont Aignan n’est pas très prévoyant dans la gestion de sa trésorerie. Pourtant, il détient d’importantes liquidités sur des livrets (plus de 23 000 euros sur un livret A).   

Anne Hidalgo, trop de trésorerie

La candidate du parti socialiste possède la moitié d’une maison de 118 m2 dans Paris. Sa part représente plus de 690 000 euros. Acquise via un emprunt qui doit encore être complètement remboursé. Anne Hidalgo a aussi hérité de 25% d’un appartement en Espagne (28 800 euros). La maire de Paris possède également un plan d’épargne retraite chez Carel, mutuelle pour les élus. Ses comptes courants conjoint avec son époux sont très bien garnis : près de 88 000 euros. Elle cumule également, avec ce dernier, près de 34 000 euros sur des livrets. Un excédent important de trésorerie !

Yannick Jadot, un placement écolo

Le représentant du parti Europe Ecologie les Verts n’est pas propriétaire. Il a souscrit en 2014 à une assurance vie auprès de la Société Générale dans laquelle il détient 67 000 euros. A l’image de ses convictions, Yannick Jadot a investi 3000 euros dans des projets d’énergies renouvelables (via Energie Partagée Investissement). A part ça, son patrimoine financier est très largement constitué de liquidités. Il détient plus de 12 000 euros sur son compte courant, 21 800 euros sur un livret A, 12 300 sur un Livret de développement durable et solidaire (LDDS), 15500 sur un compte épargne logement (CEL) et même 275 500 euros sur un compte sur livret ! Si à court terme, il n’a pas un projet à financer, il faudrait penser à placer toute cette trésorerie qui ne rapporte rien.

Jean Lassalle, un patrimoine immobilier et foncier

Trois maisons, un appartement et des terres agricoles… d’une valeur totale plus de 1,8 million d’euros, voilà la principale richesse de Jean Lassalle. Le député des Pyrénées-Atlantiques et candidat à l’élection présidentielles a hérité d’un bien. Pour le reste, il s’est constitué depuis 1985 son patrimoine immobilier qu’il partage pour l’essentiel avec son épouse. Tous les biens sont situés dans les Pyrénées-Atlantiques. Des crédits qui ont servi à les financer ou à les rénover sont encore en cours (passif de 180 000 euros à rembourser). Il détient une épargne ensuite d’un peu moins de 19 000 euros. Ses comptes courants s’élèvent à un peu plus de 11 000 euros.

Marine Le Pen, adepte de l’endettement

La candidate du Rassemblement nationale s’illustre aussi par un patrimoine composé essentiellement d’immobilier. Marine Le Pen utilise des sociétés civiles immobilières (SCI). Elle en possède deux. Une est en cours de dissolution tandis que les parts qu’elle détient dans l’autre s’élèvent à près de 617 000 euros. Son patrimoine immobilier est issu de donation. Elle possède un compte épargne retraite d’un peu plus de 41 000 euros souscrit à la Carel,, mutuelle dédiée aux élus.

Autre spécificité du patrimoine de Marine Le Pen : son passif. Elle a souscrit en 2007 à un prêt à la consommation de 50 000 euros qu’elle doit encore finir de rembourser. Pour cette élection, elle a cette fois ci emprunté plus de 10,7 millions d’euros à une banque hongroise ! Autre « point noir » de son patrimoine : Marine Le Pen détient beaucoup de liquidités : plus de 26 000 euros sur son compte à la Banque Postale. Sous le nom de Marion Chouffroy, elle cumule pratiquement la même somme sur un autre compte.

Emmanuel Macron, un peu d’actions

Malgré son passé de banquier d’affaires, Emmanuel Macron n’est pas le candidat le mieux loti en matière de patrimoine. Il a déclaré détenir un peu moins de 500 000 euros. Les deux tiers de cette somme sont même conservés dans des livrets ou des comptes courants. Une bien mauvaise façon de faire fructifier son épargne ! L’actuel Président de la République détient toutefois une assurance vie de plus de 113 000 euros, ouverte en 2011 au Crédit Mutuel. Une partie de son épargne est aussi placée en actions. Il cumule un peu moins de 8 500 euros dans ses comptes titres et son PEA. Il possède aussi encore un fonds dédié au PME, souscrit lorsqu’il était associé-gérant chez Rothschild & Cie. Emmanuel Macron ne déclare aucun patrimoine immobilier. Toutefois, il mentionne un prêt pour travaux d’un bien qui doit être détenu par Brigitte Macron.

Jean-Luc Mélenchon, une accumulation de livrets

Le candidat de la France Insoumise a également un solide patrimoine immobilier. Son appartement parisien de 110 m2 est estimée à 1.2 millions d’euros ; il possède par ailleurs une maison dans le Loiret de 150 m2 d’une valeur de 170 000 euros. Jean-Luc Mélenchon dispose ensuite d’une épargne liquide. Il détient 90 000 euros sur des livrets !  

Valérie Pécresse, millionnaire et collectionneuse d’art

Parmi les douze candidats à l’élection présidentielle, Valérie Pécresse dispose indéniablement du plus important patrimoine. En commun avec son époux, il atteint 9,7 millions d’euros. L’immobilier y est central. La présidente de la région Ile-de-France possède trois maisons et des terres agricoles pour un montant dépassant 4,1 millions d’euros (811 000 euros doivent encore être remboursés). Sa maison dans les Yvelines vaut à elle seule 2,3 millions d’euros. Le couple Pécresse a investi dans l’Art à hauteur de 59 000 euros.

Plus de 138 000 euros dorment sur leurs comptes. Les Pecresse ne placent pas leur épargne dans des livrets.   Il possède plusieurs assurances vie qui cumulent 739 000 euros. Jérôme Pecresse, président de GE Renewable Energy, détient des actions et stocks options de son entreprise pour respectivement 1 million d’euros et 120 000 euros, plusieurs plans d’épargne retraite…La candidate LR détient quant-à-elle un plan d’épargne retraite de 133 000 euros.

Philippe Poutou, des livrets au plafond

Le candidat du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) a déclaré être au chômage depuis septembre 2021. Cet ancien ouvrier de Ford détient peu de patrimoine. Il cumule 49 000 euros sur son compte courant. Son livret A à 22590 est pratiquement au plafond et son LDDS l’a dépassé (12 126 euros). Il détient par ailleurs 15 362 euros sur son plan d’épargne logement.

Fabien Roussel, seulement deux biens immobiliers 

L’immobilier constitue la principale composante du patrimoine de Fabien Roussel. Le représentant du parti communiste détient deux biens immobilier situés dans le Nord de la France. Une maison de 100 m2, d’une valeur de 180 000 euros, détenue en propre. Une autre de 150 m2 dont il possède 60% (part estimée à 120 000 euros). Pour faire ces acquisitions, il a souscrit à des prêts immobiliers pour lesquels il lui reste encore un peu moins de 99 000 euros à rembourser. Ses comptes bancaires ne sont pas très garnis, l’un d’entre eux est même dans le rouge. Au total, il possède un peu plus de 11 000 euros de liquidités. Il détient également un peu d’épargne salariale et retraite (5400 euros).

Eric Zemmour, assurances vie et appartement à Paris

Eric Zemmour possède deux assurances-vie. Une souscrite chez BNP Paribas Cardif ( plus de 373 000 euros) et une autre à AG2R La Mondiale (près de 71 000 euros). Le candidat à l’élection présidentielle a aussi investi largement dans la pierre à Paris. Il détient en effet en totalité ou partiellement quatre appartements pour une valeur totale de 2,8 millions d’euros. Il lui reste toutefois à rembourser un peu plus de 630 000 euros.  Si son compte bancaire est bien garni (12 500 euros), son livret A n’atteint pas même 1000 euros. Eric Zemmour détient par ailleurs 90% de la société Rubempré (d’une valeur dépassant 1,5 million d’euros).