Se connecter S’abonner

Carburants : vers une aide pour les « gros rouleurs » à compter de cet été ?

Il s’agirait d’un « dispositif qui serait déclenché dans l’urgence, quand les prix des carburants s’envolent », a précisé Bruno Le Maire.

carburants
iStock

Alors que les prix à la pompe s’envolent, le gouvernement a annoncé une réduction de 15 centimes par litre de carburant le week-end dernier. « Une mesure d’urgence », a défendu Barbara Pompili lundi 14 mars sur RTL. Mais qui n’a pas vocation « à durer ». Elle va entrer vigueur le 1er avril pour une durée de quatre mois. Le 31 juillet, elle doit être remplacée par une nouvelle mouture, « plus pérenne », qui concernera les « gros rouleurs », a annoncé la ministre de la Transition écologique.

Et il faudra tenir un calendrier si on veut espérer faire baisser le prix des carburants. « Le but est que d’ici le 31 juillet, on ait mis en place, on ait travaillé à une mesure qui touchera ceux qui sont les plus dépendants, c’est-à-dire notamment les gros rouleurs qui sont obligés d’utiliser leur véhicule pour travailler ou aller travailler », a-t-elle déclaré. Avant de détailler : « L’idée est de travailler sur un dispositif pour ceux qui ne peuvent pas se passer de leur véhicule, et donc d’avoir quelque chose de très ciblé. »

Plus tard dans la matinée, Bruno Le Maire a précisé les contours de ce futur dispositif : « Il faut que nous puissions disposer d’un système qui permette de mieux cibler les aides sur les personnes qui roulent le plus », a estimé le ministre de l’Economie. Ainsi, le Gouvernement élabore « un dispositif qui serait déclenché dans l’urgence, quand les prix des carburants s’envolent », a-t-il annoncé. Celui-ci profitera aux « gros rouleurs » et aux ménages aux « revenus modestes ». Pour l’instant, rien ne permet de savoir quelle forme prendra ce soutien. Mais cela pourrait passer par une augmentation du barème de l’indemnité kilométrique. Cette nouvelle mesure entrera en vigueur après l’élection présidentielle.