Se connecter S’abonner

Sécurité sociale : les données de plus de 500.000 français dérobées

Les comptes informatiques de 19 professionnels de santé, essentiellement des pharmaciens, ont été piratés a indiqué, jeudi 17 mars, l’Assurance maladie qui a déposé plainte.

Crédit: iStock.

Après un piratage informatique, les données administratives de plus de 500.000 assurés de l’Assurance maladie ont été dérobées, a annoncé l’organisme jeudi 17 mars. L’attaque a été détectée « en fin de semaine dernière », souligne la Caisse d’assurance maladie (Cnam) dans un communiqué. Des « personnes non autorisées » se sont connectées aux « comptes amelipro » de 19 soignants dont « les adresses e-mail avaient été compromises ».

Contactée par l’AFP, la Cnam précise que les professionnels en question sont « essentiellement des pharmaciens ». Les pirates auraient récupéré leurs identifiants et mots de passe « sur le darkweb », ce qui leur a permis d’y accéder directement ou de réinitialiser les comptes. 

Une plainte déposée 

A l’aide de robots informatiques, ils ont ensuite pu récupérer « en chaîne » les données d’identité (nom, prénom, date de naissance), numéros de Sécu et informations sur les droits (médecin traitant, prise en charge à 100%) d’au moins 510.000 assurés. Les personnes concernées seront toutes informées individuellement dans les prochains jours.

En revanche les fichiers piratés ne contenaient aucune coordonnée de contact (adresse, téléphone) ou bancaire, ni données sur les maladies ou la consommation de soins, précise la Cnam. Un signalement a été effectué auprès de la Commission nationale de l’informatique et des libertés de France (Cnil), mercredi 16 mars, avant de déposer plainte jeudi.