Se connecter S’abonner

Énergie : la CRE et GRDF appellent les Français à réduire dès maintenant leur consommation

Le président de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), Jean-François Carenco, et Laurence Poirier-Dietz, directrice générale de GRDF, ont appelé l’ensemble des consommateurs à effectuer dès aujourd’hui des économies d’énergie, au risque de faire face à des tensions d’approvisionnement l’hiver prochain.

gaz
Crédit: iStock.

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) et GRDF appellent les Français à réduire dès maintenant leur consommation d’énergie, au risque de faire face à des tensions d’approvisionnement l’hiver prochain, provoquées notamment par la guerre en Ukraine et la baisse inédite de la production d’électricité nucléaire d’EDF.

« Il faut économiser du gaz et de l’électricité en France dès maintenant sinon cela pourrait mal se passer l’hiver prochain », a souligné dans Les Échos, lundi 28 mars, le régulateur de l’énergie, Jean-François Carenco. Il invite chacun à faire des efforts, « les industriels, le tertiaire, les bâtiments publics, mais aussi chacun d’entre nous, que ce soit en baissant le chauffage, la climatisation, les lumières ». Et il ne faut pas tarder. « Il y a urgence et chacun doit s’y mettre », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le président de la CRE appelle à lever les obstacles administratifs afin d’accélérer le déploiement d’un terminal flottant GNL (gaz naturel liquéfié) au Havre, et de simplifier les démarches administratives et contentieuses concernant les projets d’énergies renouvelables. « Il y a urgence à accélérer. La crise que nous traversons doit permettre de comprendre que l’intérêt collectif prime sur l’intérêt individuel », a précisé Jean-François Carenco.

Un scénario sans précédent

De son côté, Laurence Poirier-Dietz, directrice générale de GRDF, incite aussi les Français à agir dès maintenant sur leur consommation de gaz « en baissant légèrement leur chauffage ou en préférant les douches aux bains ».

« Les flux gaziers en provenance de Russie continuent à arriver en France normalement à ce stade et la fin de la saison froide approche, explique dans Les Échos, mardi 29 mars, la directrice générale de GRDF. Une vraie question se pose en revanche pour l’hiver prochain, en cas d’interruption totale ou partielle des importations de gaz russe. Nous nous préparons pour ce scénario qui serait sans précédent. »

Baisser le chauffage la nuit

Le groupe se dit prêt à « appliquer des mesures exceptionnelles de réduction de consommation, y compris dans l’urgence ». Ces mesures concerneraient les plus gros clients professionnels de GRDF « susceptibles de réduire partiellement ou totalement leur demande, avec un préavis de deux heures ».

Cependant, Laurence Poirier-Dietz précise que, si « tous les ménages réduisaient la température d’un degré, la moyenne est généralement de 20 ou 21 degrés, et baissaient le chauffage la nuit ou lorsqu’ils sont absents de chez eux, on pourrait économiser de 10 à 15 térawattheures de gaz au cours de la période hivernale ». « Cela correspond à une baisse de l’ordre de 10 % de leur consommation », précise-t-elle.