Se connecter S’abonner

Salaires : un bond de 3,2% sur un an enregistré dans le privé pendant la crise

En 2020, les salariés ont en moyenne gagné 2.518 euros nets de cotisations et de contributions sociales, selon les données de l’Insee.

crise
©iStockPhoto

Malgré la pandémie de Covid-19, les salaires dans le secteur privé ont bondi en 2020. Selon les chiffres de l’Insee, publiés mardi, ils ont augmenté de 3,2% sur un an, rapporte Le Figaro. Au total, les salariés ont gagné en moyenne 2.518 euros nets de cotisation et de contributions sociales, soit l’équivalent de 3.300 euros bruts. 

En 2019, les salaires avaient déjà connu une hausse record de 1,2% dans le privé. La rémunération moyenne s’élevait alors à 2.424 euros nets, soit 3.183 euros bruts. Cependant, cette progression est à nuancer, selon l’Insee qui évoque un « dynamisme trompeur ». En effet, cette évolution serait liée à l’impact de la crise sanitaire. 

Soutien de l’Etat 

Au début de la pandémie, les emplois touchés « étaient en moyenne moins qualifiés et dans des secteurs moins rémunérateurs », précise l’Institut. De plus, les périodes de chômage partiel ne sont pas prises en compte pour le calcul du salaire moyen. Elles ont concerné les postes ne pouvant pas travailler à distance, des postes occupés notamment par des ouvriers ou des employés, avec une rémunération plus faible, contrairement aux cadres dont l’activité s’est poursuivie en télétravail, souligne Le Figaro. 

« Ces différents effets de structures ont contribué mécaniquement pour 1,7 point à l’évolution du salaire net », analyse l’Insee. Ainsi, les salaires moyens auraient réellement augmenté seulement de 1,5% en 2020. Un pourcentage plus faible mais qui reste un record, grâce notamment au soutien financier de l’Etat au plus fort de la crise, avec notamment la mise en place du chômage partiel, qui a permis de maintenir les revenus sur l’année 2020.