Se connecter S’abonner

Guerre en Ukraine, crise sanitaire… le coût des déménagements impacté ?

Avec la crise sanitaire et la guerre en Ukraine, le prix des matières premières comme le carton a explosé. Une conséquence directe sur le coût des déménagements.

déménagements
Crédit: iStock.

La crise sanitaire et la guerre en Ukraine auront eu un impact sur les déménagements. « Tout s’accélère depuis janvier et la guerre en Ukraine. Ce que nous expliquent les fournisseurs c’est que les cartons sont réalisés avec des machines qui utilisent du gaz et le prix du gaz a augmenté donc le prix du carton aussi », affirme Sébastien Le Bail, premier vice-président de la Chambre syndicale du déménagement (organisation professionnelle qui représente en France les métiers de la mobilité).

Le prix du carton a augmenté de 50 à 60 %, précise Figaro Immobilier. « Un carton acheté 1,20 € il y a un an coûte aujourd’hui 2 € environ », calcule Sébastien Le Bail. Il a également constaté une hausse des prix, comprise entre 50 et 60 %, d’une autre matière première : le scotch. Et ce, à cause d’un manque d’approvisionnement.

Le coût d’un déménagement a augmenté de 20 à 30 %

Il en est de même pour les housses de matelas et le papier bulle composés de pétrole qui coûtent entre 25 et 30 % plus cher. La flambée du prix du carburant n’a pas non plus aidé. « De plus, l’augmentation récente du Smic et celle des salaires de nos employés rendent le coût de la main-d’œuvre de plus en plus cher », déclare le vice-président de la Chambre syndicale du déménagement.

En prenant en compte toutes ces évolutions, le coût des déménagements a donc augmenté de 20 à 30 %. Chaque année, trois millions de personnes déménagent. Mais y a-t-il une possibilité d’éviter cette hausse ? « Si un client ne veut pas subir de plein fouet cette augmentation des prix, il peut préparer tous les cartons, faire du démontage. Tout le travail fait par le client avant le déménagement ne sera pas facturé », conseille Sébastien Le Bail.

Matthieu Dumont, responsable marketing chez Nextories, plateforme de réservation de déménageurs professionnels, souhaite être rassurant quant à la forte inflation. Il promet aux particuliers de conserver des prix similaires à ceux de l’an passé.

« Ce qui coûte cher, ce sont les camions vides »

« Pour les déménagements longue distance, on va s’adresser uniquement à des déménageurs spécialisés dans les longues distances, sur certains axes comme Paris-Bordeaux, par exemple. Ils vont facturer uniquement l’aller car ils vont pouvoir remplir leurs camions dans le sens retour en déménageant d’autres clients », analyse-t-ilEt de poursuivre : « Ce qui coûte cher, ce sont les camions vides. » La plateforme prévoit une réduction des coûts de 20 à 30 %. Pour les petits volumes, une solution de partage des camions est également envisageable et permet d’économiser sur le prix final du déménagement.

Et pour les déménagements à moins de 100 kilomètres ? « Nous conseillons d’anticiper au maximum la demande. Les calendriers des déménageurs sont bien remplis, surtout de mai à août. Réserver six mois à l’avance est recommandé. Les déménageurs facturent davantage les demandes en urgence », détaille Matthieu Dumont. Les économies passent aussi par la récupération des cartons de seconde main chez des commerçants. « Des clients se sont fournis dans le magasin de chaussures à côté de chez eux », se rappelle-t-il.