Se connecter S’abonner

Prix des carburants : prolongation de la remise à la pompe après le 31 juillet

Mise en place le 1er avril, cette aide visant à lutter contre la hausse des prix des carburants devait initialement durer quatre mois. Détails.

prix des carburants
Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont reculé la semaine dernière.

Bonne nouvelle pour les automobilistes. Mercredi 11 mai 2022, à l’issue du conseil des ministres, le gouvernement a indiqué dans son compte-rendu, relayé par France Bleu, qu’il allait prolonger la remise à la pompe au-delà du 31 juillet. Entrée en vigueur le 1er avril, cette aide visant à lutter contre la hausse des prix des carburants devait initialement durer quatre mois. « Sur les carburants, la remise de 15 centimes d’euros le litre, hors taxe, sera prolongée et a vocation à être remplacée par un dispositif pérenne et ciblé selon des critères de revenus et d’utilisation du véhicule dans un cadre professionnel », promet la note. Si la majorité remporte la bataille des élections législatives, le rallongement de la durée figurera dans de nombreuses mesures liées au pouvoir d’achat.

Aide ciblée sur le prix des carburants

La semaine dernière, Barbara Pompili, la ministre de la Transition écologique, garantissait que l’exécutif réfléchissait à l’élaboration d’un nouveau dispositif concernant la hausse des carburants. Elle n’avait pas exclu une reconduction du dispositif actuel. « Si on voit qu’on a besoin pour plein de raisons de prolonger, on prolongera. De toute façon on ne laissera pas nos concitoyens sans solution.» Cependant, « l’idée est de faire se substituer à cette mesure sur les 15 centimes une mesure qui serait plus ciblée et qui toucherait plus ceux qui en ont le plus besoin, et notamment par exemple les gros rouleurs ». « On est en train d’y travailler en ce moment et l’idée c’est d’y arriver cet été », avait-t-elle déclaré. Dans les territoires ultramarins, la remise est de 15 centimes. C’est 17 centimes en Corse, et 18 centimes dans la France hexagonale.

Outre la prolongation de la remise à la pompe, le bouclier tarifaire sur le prix du gaz et de l’électricité pourrait également être étendu. Et ce jusqu’à la fin de l’année 2022, si l’on se réfère à son inscription dans des mesures visant à soutenir le pouvoir d’achat « et qui seront présentées dans la foulée des élections législatives pour être adoptées très rapidement », a détaillé Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement à l’issue du conseil des ministres. D’autres mesures visant à soulager le portefeuille des Français sont à l’étude, et constituent un enjeu majeur à l’aune des élections législatives qui se dérouleront au moins de juin.