Se connecter S’abonner

Le président du MEDEF demande des mesures plus ciblées pour le pouvoir d’achat

Pour Geoffroy Roux de Bézieux, les mesures que prépare l’exécutif pour soutenir le pouvoir d’achat des Français ne sont pas assez ciblées.

pouvoir d'achat
Crédit : iStock.

C’est au micro de France Inter que le président du MEDEF, Geoffroy Roux de Bézieux, a estimé ce vendredi 20 mai que le paquet de mesures annoncées pour soutenir le pouvoir d’achat des Français face à l’inflation n’est pas assez ciblé.

« Il faut prendre en compte ces problèmes d’inflation, mais le faire de manière beaucoup plus ciblée que ce que j’ai compris qui allait être annoncé », a-t-il déclaré.

« C’est un peu le quoi qu’il en coûte de croisière », a estimé le président de la première organisation patronale française, car « on ne peut pas se payer collectivement un quoi qu’il en coûte permanent ».

Des mesures pour le pouvoir d’achat présentées en juin

Ce paquet de mesures destiné à soutenir le pouvoir d’achat des Français avait été annoncé la semaine dernière par le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal. Le projet de loi de finances rectificative qui devra adopter ces mesures sera présenté en Conseil des ministres après les élections législatives des 12 et 19 juin.

Parmi les mesures présentées, la prolongation jusqu’à la fin 2022 du bouclier tarifaire sur les prix du gaz et de l’électricité, mais également la création d’un « dispositif pérenne et mieux ciblé » que la remise de 18 centimes sur les prix du carburant.

D’autres promesses présidentielles comme une baisse des charges pour les indépendants, la suppression de la redevance audiovisuelle pour 2022, le dégel du point d’indice de la fonction publique et une augmentation du minimum vieillesse à 1.100 € net font partie de ce paquet de mesure pour lutter contre l’inflation.