Se connecter S’abonner

Entreprises : les défaillances en légère augmentation au mois de mai

Sur une période d’un an, les défaillances d’entreprises ont augmenté une nouvelle fois, mais restent en dessous du niveau de l’année 2019.

Fin mai, c’est près de 32.109 entreprises qui se sont déclarées en cessation de paiement sur une période de douze mois, rapporte la Banque de France lundi 20 juin. Ces défaillances représentent une hausse de 9,2 % par rapport aux douze mois précédents. Si ce chiffre est en augmentation, il reste à un niveau inférieur de 37,2 % par rapport à l’année 2019, avant la crise sanitaire liée à la COVID-19, précise la Banque de France.

Sur le mois de mai, le nombre d’entreprises en cessation de paiement « reste voisin de 3.000, comme globalement depuis le début de l’année », déclare la banque centrale française dans son communiqué.

Durant la pandémie de COVID-19, des aides publiques et la suspension temporaire de procédures par les tribunaux de commerce avaient vu le nombre de défaillances chuter à 27.000 en 2021, contre plus de 50.000 entreprises par an avant la crise sanitaire.

Les TPE les plus touchées par les défaillances

Ce rebond concernant les défaillances touche plus particulièrement les très petites entreprises (TPE), avec une hausse de 29,2 % sur un an.

Autre conséquence indirecte de la pandémie et des périodes de confinement, c’est le secteur du transport et de l’entreposage qui avait alors connu un développement important, notamment avec les services de livraison à domicile, qui ont connu l’augmentation de défaillances la plus marquée (+23,2 %).

D’autres rebonds importants sont aussi à signaler, comme les défaillances dans l’industrie (+15,4 %), le commerce (+14,3 %) ou le secteur de la construction (+12,9 %).