Se connecter S’abonner

Automobile : le marché français en difficulté

Selon la Plateforme automobile (PFA), le nombre d’immatriculations de voitures neuves particulières a diminué de 7,06 % en rythme annuel en juillet.

Le marché de l’automobile français souffre toujours. Selon la Plateforme automobile (PFA), le nombre d’immatriculations de voitures neuves particulières a diminué de 7,06 % en rythme annuel en juillet. Seulement 107.547 véhicules particuliers ont été immatriculés le mois dernier, indique Les Echos. C’est la quatorzième baisse consécutive.

La pénurie de semi-conducteurs se poursuit malgré un repli de juillet inférieur à ceux enregistrés depuis le début de l’année (-15,3 % en moyenne). La tendance pourra-t-elle s’inverser d’ici la fin de l’année ? En attendant, Volkswagen ainsi que plusieurs grands groupes ont annoncé une amélioration de leur approvisionnement. Mais la marque allemande a vu ses ventes en France baisser de 25 %. À noter, un décrochage de la marque d’entrée de gamme Seat (-58 %).

Stellantis, qui détient plus de 30 % de parts de marché, est en net recul à -9,91 %. Sur les sept premiers mois de l’année, l’entreprise, qui regroupe notamment les marques Peugeot, Citroën, DS et Opel, n’a enregistré que 290.000 véhicules particuliers. Les immatriculations ont baissé de près de 20 % par rapport à la même période l’année passée.

Le groupe Renault se redresse

En revanche, le groupe Renault enregistre un rebond de ses immatriculations de plus de 10 %. La marque éponyme se redresse nettement (+14,45 %). Un chiffre encourageant après une baisse de 16,6 % de ses ventes sur le premier semestre. De son côté, Dacia se porte bien avec une nouvelle progression de 4,87 % sur le mois, et une part de marché sur 2022 qui s’approche de 8,5 %, à 0,3 point de Citroën.

Concernant les modèles les plus vendus, Peugeot occupe la première place grâce à la 208 et ses 52.000 exemplaires écoulés en sept mois. Elle se situe loin devant la Renault Clio (37.800 immatriculations) et la Sandero de Dacia (35.509). Les marques françaises occupent les dix premières places.

Dans les voitures à batterie, les modèles 100 % électriques ont représenté 12 % des ventes le mois dernier. La nouvelle Renault Megane E-Tech, la Peugeot e-208 et la version électrique de la Twingo ont été les modèles les plus vendus. Les hybrides rechargeables plongent, eux, de 33 % en juillet.