Se connecter S’abonner

Les pertes d’emploi chez les chefs d’entreprise ont augmenté

Selon une étude, 18.519 entrepreneurs ont perdu leur emploi au premier semestre de 2022, soit une hausse de 28,9 % sur un an.

emploi
Crédit: iStock.

Selon une étude réalisée par l’assureur spécialisé GSC et le cabinet Altares et dévoilée ce lundi 29 août, les chefs d’entreprise sont de plus en plus nombreux à perdre leur emploi. C’est le cas pour 18.519 entrepreneurs au premier semestre de 2022, soit une hausse de 28,9 % sur un an, rapporte Les Echos.

Après deux années historiquement basses, « les chiffres du premier semestre 2022 renouent progressivement avec les niveaux d’avant crise », souligne Anthony Streicher, le président de GSC. « La guerre en Ukraine, les problèmes d’approvisionnement et le pouvoir d’achat en berne sont autant de facteurs extérieurs d’incertitude pour les chefs d’entreprise, qui doivent inciter à la vigilance », ajoute-t-il.

Les dirigeants d’entreprise seniors ont été les plus touchés au premier semestre. L’âge médian des chefs d’entreprise en situation de perte d’emploi est de 46,7 ans. Mais les entrepreneurs âgés de 31 à 40 ans ont subi la plus forte dégradation de leur situation : 4.511 ont perdu leur emploi au premier semestre, soit une hausse de 47,8 % en un an. Chez les plus de 50 ans, la hausse est de 37,2 %.

88 % des entreprises fermées sont de très petites entreprises

D’après l’étude, les trois quarts des pertes d’emploi concernent des entrepreneurs à la tête d’entreprises de moins de trois salariés, précise le rapport. Par ailleurs, 88 % des entreprises fermées sont de très petites entreprises déclarant moins de 500.000 euros de chiffre d’affaires.

Plusieurs secteurs ont particulièrement été impactés comme le secteur lié à l’hébergement, à la restauration et aux débits de boissons qui a enregistré 2.092 pertes d’emploi, en hausse de 60,8 %. Le secteur des services aux particuliers a, lui aussi, été fragilisé par la baisse du pouvoir d’achat des ménages : 730 chefs d’entreprise ont perdu leur emploi (+36,2 % par rapport à 2021). Dans le domaine du commerce, 3.815 entrepreneurs ont perdu leur emploi (+32,8 %). Les pertes d’emploi chez les entrepreneurs de la construction sont, elles, moins rapides que la moyenne nationale (+11 %).

Sur un plan territorial, l’Ile-de-France a enregistré le plus de pertes d’emploi : 3.697 (+10,2 %). Mais cette progression est bien inférieure à la moyenne nationale, qui atteint 28,9 %. Les Hauts-de-France sont la région où la situation s’est le plus dégradée : 1.420 dirigeants ont perdu leur emploi, un chiffre en hausse de 63,4 % par rapport au premier semestre de 2021.

En Bourgogne-Franche-Comté, le nombre de dirigeants au chômage a lui aussi augmenté (+43,5 %). La Bretagne, la Normandie et l’Occitanie ont également enregistré des hausses de plus de 30 % des pertes d’emploi. Enfin, en Corse, le nombre de dirigeants ayant perdu leur emploi a reculé de 1,4 %.