Se connecter S’abonner

Vins : vers la disparition de la marque Sud de France sur les bouteilles ?

Selon les professionnels du secteur, enlever le logo des bouteilles serait une hérésie au regard du rayonnement apporté à ces vins régionaux. Détails.

vins

Coup dur pour les producteurs de vins d’Occitanie. La marque Sud de France, largement répandue dans le département, depuis la création du logo en 2006, pourrait disparaître du packaging des bouteilles de vin, explique 20minutes. Le but initial de cet estampillage était de permettre aux consommateurs – et en particulier aux internationaux – de mieux identifier les produits fabriqués dans la région. Seulement, d’après la préfecture, la dénomination n’est pas assez précise.

« La réglementation européenne relative au secteur viticole réserve l’utilisation d’une mention géographique aux seules étiquettes des vins bénéficiant d’une AOP [Appellation d’origine protégée] ou d’une IGP dont le cahier des charges prévoit la référence spécifique à une unité géographique plus grande que celle de l’AOP ou de l’IGP », justifie la préfecture d’Occitanie, auprès de nos confrères. Cependant, « la dénomination Sud de France ne correspond pas à une zone géographique au sens réglementaire et il n’est donc pas possible de l’intégrer dans les cahiers des charges des AOP ou IGP concernées, continuent les services de l’Etat. Par définition, la marque Sud de France ne peut pas non plus être utilisée sur les étiquettes de vins sans indication géographique. »

Une hérésie pour le rayonnement des vins

Dans le milieu viticole, la colère gronde. Selon les professionnels du secteur, enlever le logo serait une hérésie au regard du rayonnement apporté sur ces crus régionaux. « De nombreux marchés, notamment à l’export, ont pu être développés grâce à cette marque », était-il écrit dans le courrier adressé par une dizaine de syndicats viticoles et d’indications géographiques protégées au préfet d’Occitane, le 17 août dernier. Ils craignent que l’image de leurs vins en soit détériorée. « Comment expliquer à un client de Houston, aux Etats-Unis, que depuis quinze ans, il est écrit Sud de France sur nos étiquettes, et qu’il faut désormais l’enlever ? », se questionne le président de l’GP Sud de France au Conseil interprofessionnel des vins du Languedoc, Denis Verdier.

Dans la sphère politique, l’information n’est pas passée inaperçue. Et elle n’a pas été bien accueillie, notamment par la présidente de la région Occitane, Carole Delga (PS). Cette dernière a envoyé une lettre au ministre de l’Agriculture afin de lui exposer les dangers de cette suppression du logo sur les bouteilles. Des sénateurs ont également agi de la même manière. Face à cette colère, le préfet a annoncé la mise en place d’« un accompagnement de la profession par les services de l’Etat », pour que la transition se fasse moins brutalement « d’ici au millésime 2023 ». Malgré un calendrier qui intégrera de nouvelles discussions, le sort de l’affichage de la marque Sud de France sur les bouteilles paraît déjà scellé.