Se connecter S’abonner

Inflation : le bouclier tarifaire se poursuivra en 2023

Gabriel Attal a précisé que « les arbitrages sont en cours » et « doivent être rendus dans les prochains jours ». Explications.

bouclier tarifaire

Bonne nouvelle pour les ménages français, le bouclier tarifaire sera maintenu en 2023. C’est ce qu’a annoncé Gabriel Attal, ministre délégué au Budget, samedi 3 septembre au micro de France Inter. « Je suis en train de préparer le budget et mon état d’esprit est de dire qu’il ne faut laisser dérailler ni la facture des Français ni nos finances publiques. En 2023, si on ne faisait rien, la facture d’électricité augmenterait de 100%, soit 120 €/mois. Nous bloquerons, là aussi, à un certain niveau d’augmentation », a-t-il ainsi déclaré. L’ancien porte-parole du gouvernement précise que « les arbitrages sont en cours » et « doivent être rendus dans les prochains jours ».

Le bouclier tarifaire a limité les dégâts

Grâce au bouclier tarifaire mis en place par le gouvernement afin de juguler la flambée des prix de l’énergie pour les ménages et les entreprises, la casse a été limitée de moitié, expliquait l’Insee la semaine dernière. « Il y aura une hausse des prix de l’énergie début 2023, mais elle sera contenue et raisonnable par rapport à ce scénario du pire », prévenait alors Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie. 

De son côté, la Première ministre Elisabeth Borne affirmait que l’exécutif ne laisserait pas « les prix de l’énergie exploser », alors que Bruno Le Maire promettait que la hausse de l’électricité et du gaz en 2023 serait « contenue ». Ainsi, après la fin du bouclier tarifaire fin 2022, « nous garderons des dispositifs pour amortir les prix de l’énergie », au moment où les prix flambent sur les marchés de gros. De plus, « nous prendrons des dispositions spécifiques pour accompagner les plus fragiles », ajoutait Elisabeth Borne.