Se connecter S’abonner

Énergie : en Europe, combien de jours doit-on travailler pour payer ses factures ?

Selon une étude, le nombre de jours nécessaires au règlement de ses factures d’énergie annuelles a augmenté en un an.

bouclier tarifaire
Crédit : iStock.

L’énergie représente un budget considérable pour les ménages. En Europe, alors que les prix s’envolent pour les consommateurs, la Confédération européenne des syndicats (CES), dont BFMTV se fait l’écho, a tenté de chiffrer le nombre de jours nécessaires au règlement annuel des factures de gaz et d’électricité. Pour que cette prouesse mathématique soit pertinente, elle a inclus les disparités de revenus.

Les données qui découlent de l’étude permettent dans un premier temps d’affirmer que les salariés payés au Smic en France, en Roumanie et en Hongrie sont ceux qui mettront le moins de jours (30) à honorer leurs factures annuelles. Par comparaison, aux Pays-Bas, il faudra qu’ils attendent 48 jours, 54 en Grèce et 65 en République tchèque.

Régler ses factures d’énergie prend plus de temps qu’en 2021

Le salaire minimum en entreprise n’est pourtant pas appliqué dans tous les pays de l’UE. En se servant du salaire moyen, la CES a ainsi réalisé un second calcul. Verdict ? Dans le premier tiers des pays où le nombre de jours à travailler est moins important, on retrouve la France (20). C’est bien moins qu’en Grèce (36), en République tchèque (33), mais plus que la Lituanie (11) et le Luxembourg (14).

Pour autant, la flambée des prix de l’énergie est bien réelle. Aussi, l’étude détaillée permet d’établir que le nombre de jours nécessaires au règlement de ses factures annuelles a augmenté depuis un an. Ainsi, en France et au Luxembourg, il faut travailler un jour de plus pour pouvoir les honorer, par rapport à 2021. Aux Pays-Bas et en Grèce, la hausse est bien plus importante : il faut dix jours de plus qu’en 2021 ; respectivement 24 contre 14 l’an passé et 36 contre 26. L’Italie fait un peu mieux avec 9 jours de plus que l’an passé (30 contre 21).

Mais alors comment expliquer les disparités entre l’Espagne, la Belgique et la France ? L’an dernier, ces pays se trouvaient à égalité avec 19 à 20 jours de travail pour payer ces factures. Cette année, la facture des Allemands a davantage été alourdie, les obligeant à travailler un jour de plus que les Français pour payer leur facture d’énergie. Réponse : la mise en place du bouclier tarifaire sur les prix du gaz et de l’électricité par la France.