Se connecter S’abonner

Consommation : les Français ont choisi leurs enseignes favorites

Face à l’inflation, les Français ont adapté leurs habitudes de consommation. Souvent en choisissant de faire leurs courses dans certaines enseignes.

consommation
Voté samedi à l’Assemblée nationale, le projet de loi Alimentation, qui sera examiné au Sénat le 25 septembre, prévoit dans son article 9 de limiter les promotions des produits de grande consommation. Daina Le Lardic/Isopix/SIPA

La consommation au rythme de l’inflation. Voilà déjà plusieurs mois que les Français s’organisent pour faire face à la flambée des prix dans les rayons des supermarchés. C’est d’ailleurs ce que met en évidence un sondage OpinionWay, réalisé pour Bonial et relayé par Le Parisien jeudi 29 septembre 2022. « Le pouvoir d’achat s’impose comme la préoccupation numéro un, et l’attention aux prix n’a jamais été aussi forte », synthétise Laurent Landel, le président de Bonial. En haut de la liste des préoccupations principales des Français dans leur choix de magasin, on retrouve le critère prix (+8 points). Viennent ensuite le choix des produits et l’accessibilité du magasin.

La consommation guidée par les prix

De fait, le critère prix arrive largement en tête (en progression de 8 points), loin devant le choix des produits et l’accessibilité du magasin. Si les Français dépensent chaque 407 euros en moyenne pour leurs courses, « 22 % des ménages français y consacrent moins de 200 euros par mois, ce qui est très peu », observe Laurent Landel.

Et ce sont les centres E. Leclerc qui raflent la médaille d’or. Sur le territoire national, ce sont les plus fréquentés et les préférés des Français. « L’image prix de Leclerc est excellente, et ses magasins sont considérés comme très accessibles, un critère de plus en plus important à l’heure où le budget carburant des Français explose », analyse Laurent Landel. En argent, on retrouve Carrefour qui essuie un léger déclin mais se positionne tout de même avant la marque discount Lidl.

Mais même s’ils ont leurs préférences, les Français sont moins fidèles. « Ils fréquentent désormais cinq enseignes en moyenne, contre quatre il y a un an », précise le président de Bonial. Une occasion pour eux de faire un plein dans une enseigne attractive et de compléter son panier dans des surfaces plus spécialisées à l’image de Picard ou de Grand Frais, par exemple.